La capitaine des Belgian Cats, Emma Meesseman, et le coach de la sélection belge, Valéry Demory, ont fait le point sur le niveau du groupe lors d'une conférence de presse en direct de la capitale américaine. La championne WNBA s'est d'abord penchée sur le renouveau du groupe belge qui compte quelques nouvelles têtes. "Pour nous, c'est un peu comme un nouveau départ avec de nouvelles joueuses. Je suis très excitée de voir ce que cela peut donner et d'après ce que j'ai pu voir lors des derniers entraînements, nous sommes prêtes."

De nouvelles joueuses, certes, mais Emma Meesseman espère que cette culture de la gagne va perdurer. "On veut continuer de faire ce qu'on a réalisé dans le passé et participer à des grands tournois. C'est très important pour notre continuité. Dans le même temps, c'est un nouveau projet et nous ne sommes pas encore la même équipe que par le passé. Les jeunes joueuses doivent encore apprendre ce que signifie d'être en équipe nationale. Nous n'avons pas encore le même niveau, mais on a la chance d'y arriver et on a un peu de temps pour s'y préparer."

De son côté, Valéry Demory entend apporter une nouvelle philosophie de jeu aux Belgian Cats. "Nous avons mis un nouveau projet de jeu en place. L'idée est de défendre plus haut et de manière plus agressive tout en gardant cette qualité de jeu en attaque", a lancé le sélectionneur français. "Notre objectif est d'être plus fort en défense et de gagner plus de ballons pour jouer les transitions rapides. Avec, bien entendu, l'envie d'intégrer au mieux les nouvelles joueuses et cette nouvelle génération."

Quant à ce premier match face à Porto Rico, Valéry Demory le dépeint comme "déjà décisif" dans cette campagne qualificative pour le Mondial australien, prévu du 22 septembre au 1er octobre.

La capitaine des Belgian Cats, Emma Meesseman, et le coach de la sélection belge, Valéry Demory, ont fait le point sur le niveau du groupe lors d'une conférence de presse en direct de la capitale américaine. La championne WNBA s'est d'abord penchée sur le renouveau du groupe belge qui compte quelques nouvelles têtes. "Pour nous, c'est un peu comme un nouveau départ avec de nouvelles joueuses. Je suis très excitée de voir ce que cela peut donner et d'après ce que j'ai pu voir lors des derniers entraînements, nous sommes prêtes." De nouvelles joueuses, certes, mais Emma Meesseman espère que cette culture de la gagne va perdurer. "On veut continuer de faire ce qu'on a réalisé dans le passé et participer à des grands tournois. C'est très important pour notre continuité. Dans le même temps, c'est un nouveau projet et nous ne sommes pas encore la même équipe que par le passé. Les jeunes joueuses doivent encore apprendre ce que signifie d'être en équipe nationale. Nous n'avons pas encore le même niveau, mais on a la chance d'y arriver et on a un peu de temps pour s'y préparer." De son côté, Valéry Demory entend apporter une nouvelle philosophie de jeu aux Belgian Cats. "Nous avons mis un nouveau projet de jeu en place. L'idée est de défendre plus haut et de manière plus agressive tout en gardant cette qualité de jeu en attaque", a lancé le sélectionneur français. "Notre objectif est d'être plus fort en défense et de gagner plus de ballons pour jouer les transitions rapides. Avec, bien entendu, l'envie d'intégrer au mieux les nouvelles joueuses et cette nouvelle génération." Quant à ce premier match face à Porto Rico, Valéry Demory le dépeint comme "déjà décisif" dans cette campagne qualificative pour le Mondial australien, prévu du 22 septembre au 1er octobre.