Finaliste l'an dernier, battu par Seattle, Washington Mystics va retrouver en finale Connecticut Sun qui avait plié dimanche sa série en demi-finales 3 à 0 face à Los Angeles Sparks.

Battue dimanche à Las Vegas dans le 3e match, la franchise de Mike Thibault a cette fois fait le dos rond face aux Aces pour aller s'imposer de quatre points et remporter sa série de demi-finales 3 victoires à une.

Mardi, Emma Meesseman a planté 22 points en 25 minutes de jeu dont un 4 sur 4 à trois points (5/10 à 2pts). L'intérieure flandrienne, 26 ans, a aussi signé 3 rebonds, 3 assists, 3 contres sur sa ligne de stats (pour trois fautes personnelles et deux pertes de balle). L'autre Belgian Cat de Washington, Kim Mestdagh, n'est pas montée au jeu.

Elena Delle Donne, la MVP de la WNBA, et Kristi Toliver (9 assists), la meneuse des Mystics ont ajouté respectivement 25 et 20 unités, bien nécessaires pour contrer l'Australienne Liz Cambage (25 pts, 16 rebonds) et Dearica Hamby (18 pts, 11 rbds) du côté de Las Vegas.

Emma Meesseman et Delle Donne ont pris le dernier quart temps à leur compte inscrivant 21 des 26 points de leur équipe.

Washington Mystics entamera sa finale (au meilleur des cinq manches) dimanche (21h00, heure belge) à domicile face à Connecticut Sun. Les deux premiers matches se jouent à Washington, les deux suivants à Connecticut Sun et le 5e si nécesaire à Washington.

Emma Meesseman réalise une grosse saison en WNBA après l'intermède de l'Euro avec les Belgian Cats, alignant 21 points, 8 rebonds, 3,3 assists de moyenne par match en playoffs (en 31.8 minutes de jeu).

Elle en était à 13,1 pts par match en moyenne durant la saison régulière, pour 3,2 assists et 4,2 rebonds en 23 minutes de jeu seulement.

Seule Belge titrée en WNBA, Ann Wauters, en 2016, avait clôturé sa carrière en WNBA par un sacre avec les Sparks de Los Angeles, mais l'intérieure waeslandienne n'avait que peu joué (4,6 minutes par match) pour sa 9e saison aux Etats-Unis.

Du côté des Mystics, Kim Mestdagh, 29 ans, dispute sa première saison dans le championnat US avec un rôle plus discret jouant en moyenne 4.7 minutes par match durant la saison régulière (1.3 en playoffs).

Encensée par LeBron James

La performance de la Belgian Cats Emma Meesseman n'est pas passée inaperçue. Sur Twitter, c'est LeBron James lui-même qui a souligné l'excellente prestation de la joueuse belge.