Le parquet estime que M. Merckx doit être jugé pour avoir, dans la cadre de ses anciennes fonctions au sein de la société Cycles Eddy Merckx, obtenu par des procédés irréguliers, en 2006 et 2007, un marché de 46 vélos destinés à la brigade cycliste de la police d'Anderlecht, Forest et Saint-Gilles, indique La Dernière Heure.

Ce marché, d'une valeur de 15.000 euros, fait partie d'une affaire plus large dont les sept premières inculpations ont été révélées en 2012. Treize personnes sont désormais suspectées, dont l'ancien chef de zone Gérald Noon et le commissaire divisionnaire Boucar.

"Je n'ai rien à dire, on verra bien ce qui arrivera", a réagi lundi Eddy Merckx.

Le parquet estime que M. Merckx doit être jugé pour avoir, dans la cadre de ses anciennes fonctions au sein de la société Cycles Eddy Merckx, obtenu par des procédés irréguliers, en 2006 et 2007, un marché de 46 vélos destinés à la brigade cycliste de la police d'Anderlecht, Forest et Saint-Gilles, indique La Dernière Heure. Ce marché, d'une valeur de 15.000 euros, fait partie d'une affaire plus large dont les sept premières inculpations ont été révélées en 2012. Treize personnes sont désormais suspectées, dont l'ancien chef de zone Gérald Noon et le commissaire divisionnaire Boucar. "Je n'ai rien à dire, on verra bien ce qui arrivera", a réagi lundi Eddy Merckx.