Webber, grand amateur de cyclisme, réagissait au rapport de 1.000 pages de l'Agence américaine antidopage (Usada), publié cette semaine, selon lequel Armstrong et l'équipe cycliste US Postal avaient "monté le programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport".

"Ca envoie un bon message à tous les sports: quoi qu'on ait réussi dans sa carrière, on n'est pas à l'abri de payer un jour pour ce qu'on a fait", a ajouté Webber en conférence de presse FIA, à la veille des premiers essais libres du GP de Corée.

"C'est décevant, mais ça devait arriver", a ajouté Webber. "Je suis toujours passionné de cyclisme mais petit à petit j'avais perdu un peu de passion pour ce sport. Le barrage est maintenant tombé, il ne restait plus qu'un arbre dans la forêt et c'était le plus gros", a ajouté l'Australien, en référence à Armstrong.

"Armstrong était plus qu'un cycliste, il était une idole", a estimé pour sa part Fernando Alonso, le double champion du monde de F1 et grand amateur de sport, assis à côté de Webber. "Ce n'est pas facile de faire la part des choses et il restera une source d'inspiration pour beaucoup de gens", a conclu Alonso sur ce sujet sensible.

Sportfootmagzine.be, avec Belga

Webber, grand amateur de cyclisme, réagissait au rapport de 1.000 pages de l'Agence américaine antidopage (Usada), publié cette semaine, selon lequel Armstrong et l'équipe cycliste US Postal avaient "monté le programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport". "Ca envoie un bon message à tous les sports: quoi qu'on ait réussi dans sa carrière, on n'est pas à l'abri de payer un jour pour ce qu'on a fait", a ajouté Webber en conférence de presse FIA, à la veille des premiers essais libres du GP de Corée. "C'est décevant, mais ça devait arriver", a ajouté Webber. "Je suis toujours passionné de cyclisme mais petit à petit j'avais perdu un peu de passion pour ce sport. Le barrage est maintenant tombé, il ne restait plus qu'un arbre dans la forêt et c'était le plus gros", a ajouté l'Australien, en référence à Armstrong. "Armstrong était plus qu'un cycliste, il était une idole", a estimé pour sa part Fernando Alonso, le double champion du monde de F1 et grand amateur de sport, assis à côté de Webber. "Ce n'est pas facile de faire la part des choses et il restera une source d'inspiration pour beaucoup de gens", a conclu Alonso sur ce sujet sensible. Sportfootmagzine.be, avec Belga