Gomes, contrôlé positif à un diurétique, clame son innocence, et l'avocat de la Confédération brésilienne des sports aquatiques (CBDA), compte bien "réussir à la prouver", invoquant "une contamination accidentelle" sur le site GloboEsporte.

Gomes avait nagé les séries qualificatives pour les trois relais brésiliens en 4 nages (4x50 m, 4x100 m et 4x50 m mixte), mais n'avait pas pris part aux trois finales victorieuses.

Il risque jusqu'à quatre ans de suspension et le Brésil perdrait non seulement ses trois médailles d'or, mais sa première place au nombre de médailles.