Dans un court communiqué diffusé par le CIO, la Commission d'éthique "recommande cette suspension provisoire", sans autre commentaire. L'ancien président de l'IAAF le Sénégalais Lamine Diack (82 ans), en poste jusqu'en août dernier, est soupçonné d'avoir reçu des sommes d'argent en contrepartie de la couverture de pratiques dopantes, principalement en Russie. Il a été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé par la justice française.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) va rendre public ce lundi après-midi à Genève un rapport d'enquête sur ce scandale de corruption qui frappe l'IAAF.

Dans un court communiqué diffusé par le CIO, la Commission d'éthique "recommande cette suspension provisoire", sans autre commentaire. L'ancien président de l'IAAF le Sénégalais Lamine Diack (82 ans), en poste jusqu'en août dernier, est soupçonné d'avoir reçu des sommes d'argent en contrepartie de la couverture de pratiques dopantes, principalement en Russie. Il a été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé par la justice française.L'Agence mondiale antidopage (AMA) va rendre public ce lundi après-midi à Genève un rapport d'enquête sur ce scandale de corruption qui frappe l'IAAF.