Vous avez voté massivement pour Delfine Persoon. Elle l'emporte avec 22 % des suffrages. Elle est suivie par Katrien Jans (11 %) et NafiThiam (10 %).

Persoon réagit tout en humilité à ce résultat. "Toutes les sportives font le maximum pour représenter quelque chose dans leur discipline. Certains sports sont plus mis en vitrine que d'autres. Je pense que ma première place dans ce référendum s'explique par le fait qu'une femme qui pratique la boxe suscite plus la controverse qu'une athlète ou une joueuse de tennis."

Delfine Persoon joue un rôle XXL dans la boxe féminine chez nous et elle en est fière. "La boxe était déjà taboue parce qu'on pensait que c'était un sport réservé aux pauvres. La boxe féminine est encore plus taboue parce que la boxe est censée être pratiquée par des hommes. Entre-temps, les tabous sont tombés: riche ou pauvre, homme ou femme, tout le monde peut pratiquer ce sport."

Notre championne se consacre aujourd'hui à l'aménagement de son propre centre d'entraînement. Après avoir cherché le bon emplacement pendant plusieurs années, elle a reçu le permis de bâtir pour l'ériger à Hooglede. "On ne peut pas construire une salle de sport n'importe où mais on a enfin trouvé. Il y avait une ferme à cet endroit-là, elle a été démolie. On commence maintenant les fondations, et la construction en elle-même débutera au mois de mai."

Pas de JO

Delfine Persoon vient de rentrer d'Espagne où elle a participé à un tournoi amateur international. Elle a été éliminée en demi-finale par Irma Testa. Ce combat a fait couler pas mal de salive parce que Testa a souvent tourné le dos à la Belge, une manoeuvre qui doit normalement être sanctionnée par le jury mais qui ne l'a pas été.

"Quand les décisions sont prises par un jury, il y a toujours de la place pour l'une ou l'autre controverse. Malheureusement, je commence à être habituée aux décisions injustes."

A 36 ans, elle espérait se qualifier pour les Jeux de Tokyo mais les qualifications ont été supprimées. "Je n'irai probablement pas et ça fait très mal."

Delfine ne prend pas gants, belga
Delfine ne prend pas gants © belga

Le top 10 des sportives belges les plus influentes

1. Delfine Persoon

2. Katrien Jans

3. Nafi Thiam

4. Kim Clijsters

5. Kim Gevaert

6. Gwenda Stevens

7. Ingrid Berghmans

8. Ann Wauters

9. Justine Henin

10. Imke Courtois

Par Robben Scheire (st.)

Vous avez voté massivement pour Delfine Persoon. Elle l'emporte avec 22 % des suffrages. Elle est suivie par Katrien Jans (11 %) et NafiThiam (10 %).Persoon réagit tout en humilité à ce résultat. "Toutes les sportives font le maximum pour représenter quelque chose dans leur discipline. Certains sports sont plus mis en vitrine que d'autres. Je pense que ma première place dans ce référendum s'explique par le fait qu'une femme qui pratique la boxe suscite plus la controverse qu'une athlète ou une joueuse de tennis."Delfine Persoon joue un rôle XXL dans la boxe féminine chez nous et elle en est fière. "La boxe était déjà taboue parce qu'on pensait que c'était un sport réservé aux pauvres. La boxe féminine est encore plus taboue parce que la boxe est censée être pratiquée par des hommes. Entre-temps, les tabous sont tombés: riche ou pauvre, homme ou femme, tout le monde peut pratiquer ce sport."Notre championne se consacre aujourd'hui à l'aménagement de son propre centre d'entraînement. Après avoir cherché le bon emplacement pendant plusieurs années, elle a reçu le permis de bâtir pour l'ériger à Hooglede. "On ne peut pas construire une salle de sport n'importe où mais on a enfin trouvé. Il y avait une ferme à cet endroit-là, elle a été démolie. On commence maintenant les fondations, et la construction en elle-même débutera au mois de mai."Delfine Persoon vient de rentrer d'Espagne où elle a participé à un tournoi amateur international. Elle a été éliminée en demi-finale par Irma Testa. Ce combat a fait couler pas mal de salive parce que Testa a souvent tourné le dos à la Belge, une manoeuvre qui doit normalement être sanctionnée par le jury mais qui ne l'a pas été."Quand les décisions sont prises par un jury, il y a toujours de la place pour l'une ou l'autre controverse. Malheureusement, je commence à être habituée aux décisions injustes."A 36 ans, elle espérait se qualifier pour les Jeux de Tokyo mais les qualifications ont été supprimées. "Je n'irai probablement pas et ça fait très mal."1. Delfine Persoon2. Katrien Jans3. Nafi Thiam4. Kim Clijsters5. Kim Gevaert6. Gwenda Stevens7. Ingrid Berghmans8. Ann Wauters9. Justine Henin10. Imke CourtoisPar Robben Scheire (st.)