Davies et Attanasio filent le parfait amour sur terre et sur l'eau

04/11/18 à 13:08 - Mise à jour à 29/10/18 à 16:20

Source: Afp

Amoureux de la mer, Sam Davies et Romain Attanasio se sont rencontrés il y a 15 ans et se partagent depuis entre une vie de famille peu ordinaire et leur métier de skipper. Unis à terre, ce sera tout de même chacun pour soi lors de la Route du Rhum.

Davies et Attanasio filent le parfait amour sur terre et sur l'eau

L'Imoca de Sam Davies (Initiatives Coeur), cette dernière fait partie des favoris avec son bateau à foils (donc "volant"). © AFP

Pour la première fois de leur histoire, Davies et Attanasio, parents de Ruben (7 ans), prendront part à la célèbre Route du Rhum, course en solitaire sur l'Atlantique qui partira le 4 novembre de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) pour rallier Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).

"Quand on s'est rencontrés, on était concurrents. Cela peut ne pas être facile quand on est en concurrence mais on comprend l'autre. S'il y en a un qui rentre tard à la maison sans prévenir, ce n'est pas un problème, on sait bien pour quoi. C'est peut-être pour ça qu'on est ensemble depuis toujours", confie à l'AFP Samantha Davies.

Le dimanche 4 novembre, ils partiront chacun sur un bateau monocoque de 18 m (catégorie Imoca) et seront rivaux, même si Davies (Initiatives Coeur), une Anglaise de 44 ans, fait partie des favoris avec son bateau à foils (donc "volant") alors que Attanasio (Pure Famille Mary), âgé de 41 ans, ne peut jouer la gagne avec son voilier trop ancien.

- Admiratif -

"Je suis admiratif de ce que Sam fait, c'est ça qui m'a plu chez elle. C'est sûr qu'on est très occupés mais franchement on ne va pas se plaindre, il y a tellement de gens qui voudraient avoir un imoca, il y en a quelques-uns qui en ont un pour 2 et nous, on en a un chacun ! Quand on se voit le soir c'est plutôt pour faire des plannings mais on sait que ça ne dure qu'un temps. Dans 10 ans, on y repensera en se disant: qu'est-ce qu'on se fait +chier+ là!", dit Attanasio, qui a joué le jeu du couple en mer pour de nombreux médias même s'il aurait préféré que soit mise en avant la performance sportive de sa compagne.

"Mais c'est vrai qu'on a quand même une histoire différente des autres. Cela intéresse les gens donc on en parle et ça nous fait plaisir aussi de raconter notre histoire", souligne ce marin qui a grandi dans les Alpes et qui a fini 15e du dernier Vendée Globe (2016/2017) en 109 jours.

Le couple a ouvert sa maison et on a pu y voir une vie de famille heureuse, qui tourne autour... des bateaux! Même Ruben, leur blondinet de garçon, passe son temps à faire des bateaux avec ses Lego.

- Besoin de bateau -

"Ce n'est pas parce que nous, on lui demande mais c'est parce qu'il nous entend en parler tout le temps. Il sait ce qu'est un foil, un plan porteur. Je vais montrer ses bateaux lego aux architectes navals!", plaisante Davies, dont le planning est une préoccupation.

Samantha Davies

Samantha Davies © AFP

"Hier matin, je suis partie à 5h30. Il faut être super organisé", raconte la Britannique, qui compose avec une nounou, ses parents, les voisins et les amis.

"Parfois je regarde les autres qui ont leurs femmes qui gèrent tout, avec envie, mais c'est pas nous, on ne serait pas heureux", glisse Davies. "Je le sais parce que j'ai arrêté de naviguer l'année où Romain a fait le Vendée Globe, j'en avais besoin, j'étais cramée, j'ai mis un an et demi pour récupérer mais je m'ennuyais, c'était horrible!"

"Des fois je rêve d'avoir un mari à la maison. Et je pense que lui aussi y a souvent pensé! Mais par expérience, celui qui reste à la maison est tellement grognon !", ajoute-t-elle.

Sam Davies n'a plus que quelques jours pour se préparer à ce qui serait sa première grande victoire en course au large. Quatrième du Vendée Globe 2008/2009 en 95 jours, elle enchaîne cette année de très bons résultats sportifs. Et elle sait que si elle termine cette Route du Rhum, elle accrochera également sa qualification pour le prochain Vendée Globe en 2020, le mythique tour du monde en solo des Imoca.

Nos partenaires