A l'issue des 520 km entre Salta et Termas de Rio Hondo, dont 194 chronométrés, le Qatari a devancé de 27 secondes son coéquipier argentin Orlando Terranova. Le Sud-Africain Giniel De Villiers qui pilote une Toyota du team belge Overdrive s'est classé 3e à 39 secondes. Tom Colsoul, le navigateur du Néerlandais Bernhard ten Brinke (Toyota), a lui fini 7e à 2:12.

Cette victoire d'Al-Attiyah (Mini) est la 10e en 11 étapes pour le constructeur allemand, en passe de remporter son 4e Dakar d'affilée. Au général, Al-Attiyah dispose désormais d'une avance de près d'une demi-heure sur de Villiers, le vainqueur 2009, et de près de 1 heure 30 sur son partenaire chez Mini, le Polonais Krzysztof Holowczyc. Troisième au général mercredi soir, le Saoudien Yazeed Alrajhi (Toyota) n'a pas pu prendre le départ de l'étape jeudi matin, victime d'une casse moteur lors de la liaison finale de la 10e étape mercredi soir.

Quant au tenant du titre espagnol Nani Roma, il n'a pas non plus pu prendre le départ jeudi, mis hors course par les commissaires pour avoir raté huit "waypoints", des points de passage obligatoires, ainsi que la ligne d'arrivée lors de la spéciale de mercredi, entre Calama (Chili) et Salta (Argentine) ! Le pilote Mini, victime de plusieurs tonneaux dans la journée de mercredi, était de toute façon hors course pour la victoire finale depuis le km 9 de la première étape, quand il avait été bloqué plusieurs heures au bord de la piste pour un problème électrique.

Coma se rapproche du titre

En motos, l'Espagnol Joan Barreda, 31 ans, a signé sa 4e victoire sur le Dakar 2015, pendant que le leader au général, son compatriote Marc Coma (6e), gérait confortablement son avance. Coma, 38 ans, tenant du titre et quadruple vainqueur, sur KTM, n'a pas pris de risques pour cette 11e étape longue de 523 km dont 357 chronométrés, entre Cachi et Termas de Rio Hondo.

Barreda a lui devancé de 17 secondes le Portugais Paulo Gonçalves (Honda) et de 1 minute et 35 secondes le Slovaque Ivan Jakes (KTM), 3e. Marc Coma (KTM) s'est classé 6e à 2:40 de Barreda, le leader de chez Honda, hors course pour la victoire finale depuis l'étape retour de la Bolivie et une panne qui l'a relégué dans les profondeurs du classement, a donc remporté sa 14e victoire sur le Dakar.

Au classement général, à deux jours de l'arrivée à Buenos Aires samedi, Coma, quadruple vainqueur de l'épreuve, devance Gonçalves de 5:12 et l'Australien Toby Price (KTM), qui a évincé le Chilien Pablo Quintanilla (KTM) du podium provisoire, de plus de 31 minutes. Soit une 14e victoire d'affilée de plus en plus à portée du constructeur autrichien KTM.

A l'issue des 520 km entre Salta et Termas de Rio Hondo, dont 194 chronométrés, le Qatari a devancé de 27 secondes son coéquipier argentin Orlando Terranova. Le Sud-Africain Giniel De Villiers qui pilote une Toyota du team belge Overdrive s'est classé 3e à 39 secondes. Tom Colsoul, le navigateur du Néerlandais Bernhard ten Brinke (Toyota), a lui fini 7e à 2:12.Cette victoire d'Al-Attiyah (Mini) est la 10e en 11 étapes pour le constructeur allemand, en passe de remporter son 4e Dakar d'affilée. Au général, Al-Attiyah dispose désormais d'une avance de près d'une demi-heure sur de Villiers, le vainqueur 2009, et de près de 1 heure 30 sur son partenaire chez Mini, le Polonais Krzysztof Holowczyc. Troisième au général mercredi soir, le Saoudien Yazeed Alrajhi (Toyota) n'a pas pu prendre le départ de l'étape jeudi matin, victime d'une casse moteur lors de la liaison finale de la 10e étape mercredi soir.Quant au tenant du titre espagnol Nani Roma, il n'a pas non plus pu prendre le départ jeudi, mis hors course par les commissaires pour avoir raté huit "waypoints", des points de passage obligatoires, ainsi que la ligne d'arrivée lors de la spéciale de mercredi, entre Calama (Chili) et Salta (Argentine) ! Le pilote Mini, victime de plusieurs tonneaux dans la journée de mercredi, était de toute façon hors course pour la victoire finale depuis le km 9 de la première étape, quand il avait été bloqué plusieurs heures au bord de la piste pour un problème électrique.Coma se rapproche du titreEn motos, l'Espagnol Joan Barreda, 31 ans, a signé sa 4e victoire sur le Dakar 2015, pendant que le leader au général, son compatriote Marc Coma (6e), gérait confortablement son avance. Coma, 38 ans, tenant du titre et quadruple vainqueur, sur KTM, n'a pas pris de risques pour cette 11e étape longue de 523 km dont 357 chronométrés, entre Cachi et Termas de Rio Hondo.Barreda a lui devancé de 17 secondes le Portugais Paulo Gonçalves (Honda) et de 1 minute et 35 secondes le Slovaque Ivan Jakes (KTM), 3e. Marc Coma (KTM) s'est classé 6e à 2:40 de Barreda, le leader de chez Honda, hors course pour la victoire finale depuis l'étape retour de la Bolivie et une panne qui l'a relégué dans les profondeurs du classement, a donc remporté sa 14e victoire sur le Dakar.Au classement général, à deux jours de l'arrivée à Buenos Aires samedi, Coma, quadruple vainqueur de l'épreuve, devance Gonçalves de 5:12 et l'Australien Toby Price (KTM), qui a évincé le Chilien Pablo Quintanilla (KTM) du podium provisoire, de plus de 31 minutes. Soit une 14e victoire d'affilée de plus en plus à portée du constructeur autrichien KTM.