Le seul "évènement" notable de cette étape a été le franchissement pour la seconde fois en 5 jours de la Cordillère des Andes, entre l'Argentine et le Chili. Contrairement à l'année précédente, la Cordillère et le "Paso San Francisco", culminant à 4.748 m entre l'Argentine et le Chili, ont laissé passer la caravane du Dakar, bloquée l'an dernier par la neige.

En descente vers la façade Pacifique, les pilotes et motards ont affronté une "spéciale" chronométrée de 319 km, les conduisant à Copiapo, capitale du grand désert de l'Atacama et ancienne cité de l'empire Inca, qui avait défrayé la chronique en 2010 avec un accident minier qui avait bloqué 33 mineurs dans le ventre de la terre pendant 69 jours.

Du côté des motos qui ouvraient le bal, c'est le Néerlandais Frans Verhoeven sur Yamaha qui a gagné l'étape, suivi du Portugais Ruben Faria (Ktm) et de l'Espagnol Joan Barreda Bort (Husqvarna). Cyril Despres (Ktm) n'est arrivé qu'en 14e position à plus de 9 mn du vainqueur de l'étape.

Mais le Français reste confortablement en tête du classement général, totalisant depuis Lima le 5 janvier un temps de 37 h 46:59, devançant son "porteur d'eau" (ou serviteur de course) le Portugais Ruben Faria, le Chilien Francisco "Chaleco" Lopez Contardo et le Slovaque Ivan Jakes.

Aussi, ce sont 4 Ktm qui sont en tête du classement général des motos, ce qui efface le moindre doute possible quant à l'écurie gagnante sur 2 roues à Santiago du Chili dans deux jours.

Autos : Mini maxi !

Il n'y a plus de suspense également chez les 4 roues. Nani Roma (Mini) a remporté l'étape en 3 h 36 mn et 34 sec, suivi de l'Américain Robby Gordon (Hummer), du Sud-Africain Ginel De Villiers (Toyota) et de "Peter" à 6 mn du vainqueur.

Mais, comme Despres en moto, Peterhansel, tranquillement installé en tête du classement général avec plus de 50 mn d'avance sur De Villiers, gère sa course et ne prend aucun risque, ni mécanique, ni physique avant l'arrivée dans la capitale chilienne. Il sait que De Villiers (seul représentant d'une écurie concurrente aux Mini) est pris en tenaille derrière lui par les deux autres Mini de Nani Roma et du Russe Leonid Novitskiy en 4e position.

La 13e étape du rallye, longue de 735 km dont 441 km de "spéciale" chronométrée, constitue la dernière marche avant Santiago et va conduire ce vendredi les concurrents encore en lice de Copiapo à La Serena.

Camions : De Rooy et Colsoul 3e derrière les Kamaz

Le Néerlandais Gerard de Rooy et son co-pilote Tom Colsoul ont terminé jeudi à la 3e place de la 12e étape, dans la catégorie camions. L'équipage Iveco a été devancé par les deux Russes Andrej Karginov (1er) et Ajrat Mardejev (2e), tous deux roulant avec un camion Kamaz. Au terme de l'épreuve chronométrée de 319 kilomètres entre Fiambala (Argentine) et Copiapo (Chili), De Rooy a accusé un retard de 2:49 sur le vainqueur. Jurgen Damen et le Néerlandais Peter Versluis (Man) ont pris la 5e place à presque 4 minutes, Serge Bruynkens et le Tchèque Ales Loprais (Tatra) ont terminé 6e.

Au classement général, le Russe Eduard Nikolaev (Kamaz) reste leader. De Rooy-Colsoul sont 5e à 56:22, Loprais-Bruynkens 6e à 1h25:45 et Versluis-Damen 7e 1h49:22.

Le seul "évènement" notable de cette étape a été le franchissement pour la seconde fois en 5 jours de la Cordillère des Andes, entre l'Argentine et le Chili. Contrairement à l'année précédente, la Cordillère et le "Paso San Francisco", culminant à 4.748 m entre l'Argentine et le Chili, ont laissé passer la caravane du Dakar, bloquée l'an dernier par la neige. En descente vers la façade Pacifique, les pilotes et motards ont affronté une "spéciale" chronométrée de 319 km, les conduisant à Copiapo, capitale du grand désert de l'Atacama et ancienne cité de l'empire Inca, qui avait défrayé la chronique en 2010 avec un accident minier qui avait bloqué 33 mineurs dans le ventre de la terre pendant 69 jours. Du côté des motos qui ouvraient le bal, c'est le Néerlandais Frans Verhoeven sur Yamaha qui a gagné l'étape, suivi du Portugais Ruben Faria (Ktm) et de l'Espagnol Joan Barreda Bort (Husqvarna). Cyril Despres (Ktm) n'est arrivé qu'en 14e position à plus de 9 mn du vainqueur de l'étape. Mais le Français reste confortablement en tête du classement général, totalisant depuis Lima le 5 janvier un temps de 37 h 46:59, devançant son "porteur d'eau" (ou serviteur de course) le Portugais Ruben Faria, le Chilien Francisco "Chaleco" Lopez Contardo et le Slovaque Ivan Jakes. Aussi, ce sont 4 Ktm qui sont en tête du classement général des motos, ce qui efface le moindre doute possible quant à l'écurie gagnante sur 2 roues à Santiago du Chili dans deux jours. Autos : Mini maxi ! Il n'y a plus de suspense également chez les 4 roues. Nani Roma (Mini) a remporté l'étape en 3 h 36 mn et 34 sec, suivi de l'Américain Robby Gordon (Hummer), du Sud-Africain Ginel De Villiers (Toyota) et de "Peter" à 6 mn du vainqueur. Mais, comme Despres en moto, Peterhansel, tranquillement installé en tête du classement général avec plus de 50 mn d'avance sur De Villiers, gère sa course et ne prend aucun risque, ni mécanique, ni physique avant l'arrivée dans la capitale chilienne. Il sait que De Villiers (seul représentant d'une écurie concurrente aux Mini) est pris en tenaille derrière lui par les deux autres Mini de Nani Roma et du Russe Leonid Novitskiy en 4e position. La 13e étape du rallye, longue de 735 km dont 441 km de "spéciale" chronométrée, constitue la dernière marche avant Santiago et va conduire ce vendredi les concurrents encore en lice de Copiapo à La Serena. Camions : De Rooy et Colsoul 3e derrière les Kamaz Le Néerlandais Gerard de Rooy et son co-pilote Tom Colsoul ont terminé jeudi à la 3e place de la 12e étape, dans la catégorie camions. L'équipage Iveco a été devancé par les deux Russes Andrej Karginov (1er) et Ajrat Mardejev (2e), tous deux roulant avec un camion Kamaz. Au terme de l'épreuve chronométrée de 319 kilomètres entre Fiambala (Argentine) et Copiapo (Chili), De Rooy a accusé un retard de 2:49 sur le vainqueur. Jurgen Damen et le Néerlandais Peter Versluis (Man) ont pris la 5e place à presque 4 minutes, Serge Bruynkens et le Tchèque Ales Loprais (Tatra) ont terminé 6e. Au classement général, le Russe Eduard Nikolaev (Kamaz) reste leader. De Rooy-Colsoul sont 5e à 56:22, Loprais-Bruynkens 6e à 1h25:45 et Versluis-Damen 7e 1h49:22.