World Athletics (WA) espère que ces Mondiaux pourront se tenir l'année prochaine toujours à Nankin. "L'avis de notre équipe médicale, qui est en contact avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), est que la propagation du coronavirus, tant en Chine qu'à l'extérieur du pays, est encore à un niveau préoccupant et que personne ne devrait organiser un grand rassemblement qui peut être reporté", précise WA.

"Nous avons envisagé la possibilité de déplacer l'événement dans un autre pays et nous tenons à remercier les villes qui se sont portées volontaires pour accueillir les championnats. Toutefois, étant donné que la propagation du virus en dehors de la Chine continue de susciter des inquiétudes, nous avons décidé de ne pas retenir cette option, car elle pourrait entraîner un nouveau report à une date ultérieure."

Ce report n'est pas le premier qui concerne une compétition sportive programmée en Chine. Les épreuves de ski alpin sur le futur site olympique de Pékin 2022 à Yanqing (15-16 février), les tournois de qualification olympique asiatiques de boxe et de football féminin mais aussi les rencontres de hockey des Red Panthers en Pro League, les 8 et 9 février, avaient déjà été annulées.

World Athletics (WA) espère que ces Mondiaux pourront se tenir l'année prochaine toujours à Nankin. "L'avis de notre équipe médicale, qui est en contact avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), est que la propagation du coronavirus, tant en Chine qu'à l'extérieur du pays, est encore à un niveau préoccupant et que personne ne devrait organiser un grand rassemblement qui peut être reporté", précise WA. "Nous avons envisagé la possibilité de déplacer l'événement dans un autre pays et nous tenons à remercier les villes qui se sont portées volontaires pour accueillir les championnats. Toutefois, étant donné que la propagation du virus en dehors de la Chine continue de susciter des inquiétudes, nous avons décidé de ne pas retenir cette option, car elle pourrait entraîner un nouveau report à une date ultérieure." Ce report n'est pas le premier qui concerne une compétition sportive programmée en Chine. Les épreuves de ski alpin sur le futur site olympique de Pékin 2022 à Yanqing (15-16 février), les tournois de qualification olympique asiatiques de boxe et de football féminin mais aussi les rencontres de hockey des Red Panthers en Pro League, les 8 et 9 février, avaient déjà été annulées.