"Pour moi, c'est juste un autre visage qui va être le visage d'un système d'oppression", a déclaré Kaepernick, quarterback de San Francisco, selon des propos rapportés par le site internet de la chaîne de télévision ESPN.

"Pour moi, peu importe celui qui a été élu, le système qui opprime les gens de couleur reste intact", a estimé Kaepernick qui, la veille, avait indiqué qu'il n'avait pas voté.

Depuis le début de la saison de la Ligue nationale de football américain (NFL), Kaepernick refuse de se lever lorsque retentit l'hymne américain, pour protester contre l'oppression dont sont victimes les noirs aux Etats-Unis.

Son boycott a fait tache d'huile au sein de la NFL mais aussi dans d'autres sports, comme le football et le basket.

Il lui a valu de recevoir des menaces de mort mais aussi de faire la Une du prestigieux hebdomadaire américain Time, un honneur rare pour un sportif.

En août, Donald Trump avait exigé la suspension du joueur, tout en lui conseillant de "chercher un pays mieux adapté".