"C'était clairement notre meilleur match de la semaine et nous aurions dû le gagner. Mais nous ne y sommes pas parvenus !", a réagi Marc Lammers, le coach des Red Lions, sur le site de la fédération (ARBH). "C'est vrai que nous avons bien joué et que nous avons obtenu de nombreuses occasions pour marquer. Mais au final, nous perdons cette rencontre. Il est donc capital de se poser la question de savoir pourquoi. Comme je l'avais déjà expliqué, avant d'aborder le Champions Trophy, nous n'avons pas connu une préparation idéale. Nous avons débuté le tournoi avec une équipe qui n'était pas prête physiquement."

"A côté de cela, nos joueurs clés ne prestent pas au niveau auquel on les attend", a-t-il poursuivi. "Ils doivent clairement apporter beaucoup plus dans le jeu et porter cette équipe."

Et Marc Lammers de conclure : "Pour la suite du tournoi, il faut bien être conscient que ce sera difficile de gagner. Mais on va devoir travailler très dur pour y parvenir."

Trop d'occasions manquées

Après le but indien, les Belges ont pris l'ascendant. Ils ont dominé l'équipe qui avait terminé première du groupe A mais ne sont pas parvenus à convertir leurs nombreuses occasions et notamment pas le moindre de leurs six p.c. Ils ont aussi vu en fin de première mi-temps des buts de Gauthier Boccard et de Felix Denayer annulés justement.

La Belgique, qui a désormais perdu ses quatre rencontres en Australie, va désormais disputer les rencontres de classement pour les places de 5 à 8. Samedi, elle rencontrera le battu du dernier quart de finale qui doit opposer ce jeudi l'Australie et l'Angleterre.

Il leur faudra absolument éviter la dernière place synonyme de retour à l'étage inférieur : le Champions Challenge.

Lors des deux premiers quarts de finale joués également ce jeudi, le Pakistan a battu l'Allemagne 2-1 et les Pays-Bas ont écarté la Nouvelle-Zélande 2-0.

"C'était clairement notre meilleur match de la semaine et nous aurions dû le gagner. Mais nous ne y sommes pas parvenus !", a réagi Marc Lammers, le coach des Red Lions, sur le site de la fédération (ARBH). "C'est vrai que nous avons bien joué et que nous avons obtenu de nombreuses occasions pour marquer. Mais au final, nous perdons cette rencontre. Il est donc capital de se poser la question de savoir pourquoi. Comme je l'avais déjà expliqué, avant d'aborder le Champions Trophy, nous n'avons pas connu une préparation idéale. Nous avons débuté le tournoi avec une équipe qui n'était pas prête physiquement." "A côté de cela, nos joueurs clés ne prestent pas au niveau auquel on les attend", a-t-il poursuivi. "Ils doivent clairement apporter beaucoup plus dans le jeu et porter cette équipe." Et Marc Lammers de conclure : "Pour la suite du tournoi, il faut bien être conscient que ce sera difficile de gagner. Mais on va devoir travailler très dur pour y parvenir."Trop d'occasions manquéesAprès le but indien, les Belges ont pris l'ascendant. Ils ont dominé l'équipe qui avait terminé première du groupe A mais ne sont pas parvenus à convertir leurs nombreuses occasions et notamment pas le moindre de leurs six p.c. Ils ont aussi vu en fin de première mi-temps des buts de Gauthier Boccard et de Felix Denayer annulés justement. La Belgique, qui a désormais perdu ses quatre rencontres en Australie, va désormais disputer les rencontres de classement pour les places de 5 à 8. Samedi, elle rencontrera le battu du dernier quart de finale qui doit opposer ce jeudi l'Australie et l'Angleterre. Il leur faudra absolument éviter la dernière place synonyme de retour à l'étage inférieur : le Champions Challenge. Lors des deux premiers quarts de finale joués également ce jeudi, le Pakistan a battu l'Allemagne 2-1 et les Pays-Bas ont écarté la Nouvelle-Zélande 2-0.