La montée en puissance de l'athlétisme belge, avec un afflux de nouveaux jeunes talents, est perceptible depuis quelques années. Il y a douze mois, la délégation nationale pour les Championnats d'Europe en salle à Torun comptait 32 athlètes, un record à l'époque. C'est également à cette époque que la Belgique a remporté son plus grand nombre de médailles lors d'un championnat d'Europe en salle, soit cinq. Nafi Thiam a décroché l'or dans le pentathlon) et Elise Vanderelst en a fait de même sur 1500 mètres. Isaac Kimeli s'est paré d'argent sur 3000 mètres) tout comme Noor Vidts sur le pentathlon. Enfin Thomas Carmoy avait décorché une médaille de bronze en saut en hauteur.
...

La montée en puissance de l'athlétisme belge, avec un afflux de nouveaux jeunes talents, est perceptible depuis quelques années. Il y a douze mois, la délégation nationale pour les Championnats d'Europe en salle à Torun comptait 32 athlètes, un record à l'époque. C'est également à cette époque que la Belgique a remporté son plus grand nombre de médailles lors d'un championnat d'Europe en salle, soit cinq. Nafi Thiam a décroché l'or dans le pentathlon) et Elise Vanderelst en a fait de même sur 1500 mètres. Isaac Kimeli s'est paré d'argent sur 3000 mètres) tout comme Noor Vidts sur le pentathlon. Enfin Thomas Carmoy avait décorché une médaille de bronze en saut en hauteur.Un an plus tard, l'équipe belge envoie une nouvelle délégation record aux Championnats du monde en salle à Belgrade (voir aperçu ci-dessous). Il s'agira de la première édition des Mondiaux depuis 2018, l'édition 2020 qui devait se tenir à Nanjing en Chine, ayant été annulée en raison de la crise du coronavirus.Dans la capitale serbe, 13 athlètes belges individuels seront engagés du vendredi au dimanche, sans oublier deux équipes de relais. On aura donc 22 compatriotes au total.L'équipe masculine comprendra dans ses rangs Ben Broeders (saut à la perche), Ismael Debjani (1500 mètres), Eliott Crestan (800 mètres), Isaac Kimeli (3000 mètres), Michael Obasuyi (60 mètres haies), Michael Somers (3000 mètres), Aurèle Vandeputte (800 mètres) et Thomas Carmoy (saut en hauteur).Chez les femmes l'on retrouvera, Rani Rosius (60 mètres), Noor Vidts (pentathlon) et Anne Zagré (60 mètres haies).Les Belgian Tornados sont composés, après la blessure de Jonathan Borlée, de Dylan Borlée, Kevin Borlée, Alexander Doom, Jonathan Sacoor et Julien Watrin, qui participeront également au 400 mètres individuel.L'équipe des Belgian Cheetahs Hanne Claes, Nina Hespel, Helena Ponette, Imke Vervaet, Naomi Van Den Broeck et Camille Laus, qui sera également au départ du 400 mètres individuel.Vingt-deux Belges présents, c'est un gros contraste avec les deux dernières éditions. En 2018, Eline Berings était la seule athlète individuelle (hommes et femmes) présente à Birmingham, à côté des Belgian Tornados , qui ont tout de même remporté le bronze sur le 4x400 mètres. En 2016, à Portland, seule l'équipe du relais 4x400 mètres a participé, et aucun athlète belge individuel n'était présent.La délégation aurait même pu être encore plus importante. La double championne olympique Nafi Thiam ne se sentait pas encore prête, et la championne d'Europe Elise Vanderelst a également fait l'impasse sur la saison en salle. A ces deux cas s'ajoute celui de la malheureuse Cynthia Bolingo qui a dû renoncer sur blessure.La récolte de médailles sera probablement moins fructueuse que lors des derniers championnats d'Europe en salle. La plus grande prétendante aux médailles aussi bien chez les dames que les hommes est Noor Vidts dans le pentathlon. Après sa quatrième place dans l'heptathlon olympique à Tokyo et sa médaille d'argent dans le pentathlon de l'Euro en salle l'année dernière, elle peut monter en grade, surtout en l'absence de Thiam. Cette saison, lors des précédentes compétitions en salle, Vidts a également montré sa bonne forme, mais sur des épreuves individuelles. Vendredi, elle sera en action sur des épreuves combinées avec le 800 mètres en guise de conclusion sur le coup de 20h00.Les Belgian Tornados peuvent aussi briguer un podium, même si la perte de Jonathan Borlée est évidemment un coup dur. Les Belgian Cheetahs peuvent également se qualifier pour la finale, mais sans Bolingo, cela s'annonce compliqué. Les deux finales du 4x400 mètres seront courues le dimanche soir, à partir de 19h40.Dans le 800 mètres, Eliott Crestan, qui a amélioré le record belge du 800 mètres en courant en 1:46.11 lors des derniers championnats de Belgique en salle disputés à Louvain-la-Neuve, est également un prétendant à une finale. Mais le format de la compétition ne lui rendra pas la tâche facile. Il n'y a pas de demi-finales, donc seuls les six premiers de la série se qualifieront pour la finale qui se disputera le samedi à 19h10.2022 Belgrade : 13 + Tornados et Cheetahs 2018 Birmingham : 1 + Tornados (bronze 4x400m)2016 Portland : 0 + Belgian Tornados2014 Sopot : 4 (Thomas van der Plaetsen, bronze heptathlon) 2012 Istanbul : 3 2010 Doha : 6 + Tornados (argent 4x400 mètres)2008 Valence : 4 (Tia Hellabaut, or au pentathlon)2006 Moscou : 3 (Kim Gevaert, bronze sur le 60 mètres)2004 Budapest : 11 (Kim Gevaert, argent sur le 60 mètres)2003 Birmingham : 22001 Lisbonne : 7 (Mohammed Mourhit, argent sur le 3000 mètres)1999 Maebashi : 21997 Paris : 10 1995 Barcelone : 6 1993 Toronto : 7 1991 Séville : 3 1989 Budapest : 4 1987 Indianapolis : 4 1985 Paris : 7 (Ronald Desruelles, bronze sur le 60 mètres, Regine Berg, argent sur le 400 mètres)