"On dirait qu'aux yeux du public, une seule joueuse participe à ce championnat. Il est impossible de travailler comme ça", a déclaré Nurlan Sadikov, le sélectionneur de l'équipe kazakhe de volley pour moins de 19 ans, au site tengrinews.kz. Le sujet de la discussion ? Sabina Altinbekova : 17 ans, 1m82, 59 kilos.

Altinbekova a participé à l'Asian Junior Women's Volleyball Championship, qui se déroulait à Taïwan. Le Kazakhstan a terminé septième et la jeune femme n'a presque pas joué. Pourtant, elle a fait le buzz sur les réseaux sociaux et un journal de Taiwan a même publié un cahier de dix pages avec les photos publiées sur son compte Facebook. "Les supporters ne se déplacent que pour l'admirer. Le tournoi ne les intéresse pas", a écrit Vesti, un quotidien de qualité.

Altinbekova elle-même est flattée par cet intérêt mais elle a demandé à ses fans de ne pas créer davantage de pages Facebook. "Ça devient excessif. Je veux être respectée en tant que sportive et pas parce que, par hasard, j'ai une apparence plaisante."

PAR CHRIS TETAERT

"On dirait qu'aux yeux du public, une seule joueuse participe à ce championnat. Il est impossible de travailler comme ça", a déclaré Nurlan Sadikov, le sélectionneur de l'équipe kazakhe de volley pour moins de 19 ans, au site tengrinews.kz. Le sujet de la discussion ? Sabina Altinbekova : 17 ans, 1m82, 59 kilos. Altinbekova a participé à l'Asian Junior Women's Volleyball Championship, qui se déroulait à Taïwan. Le Kazakhstan a terminé septième et la jeune femme n'a presque pas joué. Pourtant, elle a fait le buzz sur les réseaux sociaux et un journal de Taiwan a même publié un cahier de dix pages avec les photos publiées sur son compte Facebook. "Les supporters ne se déplacent que pour l'admirer. Le tournoi ne les intéresse pas", a écrit Vesti, un quotidien de qualité. Altinbekova elle-même est flattée par cet intérêt mais elle a demandé à ses fans de ne pas créer davantage de pages Facebook. "Ça devient excessif. Je veux être respectée en tant que sportive et pas parce que, par hasard, j'ai une apparence plaisante."PAR CHRIS TETAERT