Fortes de leur avance de 4 points acquis à l'aller, en Turquie (73-77), les Brainoises débutaient bien la rencontre face à des Turques nerveuses, et menaient 6-0 après 3 minutes. Après avoir subi le retour d'Istanbul (6-6), Castors Braine prenait l'avantage grâce aux 3 points de Radovic (15-8) et Mestadgh (18-12). Après un dernier panier de Trahan-Davis, le premier quart s'achevait 24-15.

Dans le deuxième quart, l'écart grimpait rapidement à 12 points (27-15) puis à 16 points grâce aux lancers hors de la raquette d'Anderson et Spencer (36-20). Istanbul tentait de réagir, mais restait à bonne distance des championnes de Belgique. La première mi-temps s'achevait sur un trois points de Spencer (43-30).

Dans le troisième quart, les filles d'Ainars Zvirgzdins connaissaient une légère baisse de régime, Istanbul revenant à 56-47. Un trois points d'Allemand au buzzer permettait aux Castors de débuter le dernier quart avec une avance de 14 points (63-49).

Mestdagh et Anderson faisaient exploser la salle André Renault avec des tirs à trois points successifs, portant le score à 73-55 à 6 minutes de la fin. Les Brainoises gèraient la fin de match pour l'emporter 78-65 avant de faire la fête avec leurs 2.000 supporters. Mestdagh et Steinberga terminent la rencontre avec 17 points, Spencer avec 16.

Des joueuses et un président sur leur petit nuage

"On est en finale, c'est magnifique! C'est bon pour le basket belge, pour les joueurs et le club", a réagi Kim Mestadgh tout de suite après la qualification des Castors. "Je pense que dans sa carrière, on n'aura pas beaucoup l'occasion de jouer une finale européenne. Jouer avec autant de gens, dans une telle ambiance, c'est incroyable! C'est pour ce genre de soirée qu'on joue au basket."

Le président du club, Jacques Platieau, était naturellement satisfait de l'exploit que ses filles ont réalisées. "Ce rêve, on l'a construit patiemment. C'est un travail de dix ans. À l'époque, on n'imaginait pas tout cela. Il a fallu monter en D1. Là, l'objectif était de se maintenir. Et comme l'appétit vient en mangeant, on a grandi. Visiblement, la recette prend bien! Il y a les bonnes personnes aux bons endroits, une équipe sur le terrain et une équipe en dehors, qui a fait un travail remarquable pour préparer cette demi-finale."

En finale, les Castors retrouveront les Françaises de Villeneuve d'Ascq, avec Ann Wauters, qui ont refait leur retard de 9 points de l'aller en battant Israéliennes du Maccabi Bnot Ashdod 70-56 (Aller: 66-57). Pour le coach brainois,Ainars Zvirgzdins, tout reste jouable. "C'est une équipe que nous connaissons bien . Nous les avons affrontées deux fois en pré-saison. La première fois, nous avons perdu de cinq points. La seconde de 2 points. Elles ne sont pas imbattables."

La finale se jouera en aller-retour le 19 mars pour l'aller, le 26 mars pour le retour.

Fortes de leur avance de 4 points acquis à l'aller, en Turquie (73-77), les Brainoises débutaient bien la rencontre face à des Turques nerveuses, et menaient 6-0 après 3 minutes. Après avoir subi le retour d'Istanbul (6-6), Castors Braine prenait l'avantage grâce aux 3 points de Radovic (15-8) et Mestadgh (18-12). Après un dernier panier de Trahan-Davis, le premier quart s'achevait 24-15. Dans le deuxième quart, l'écart grimpait rapidement à 12 points (27-15) puis à 16 points grâce aux lancers hors de la raquette d'Anderson et Spencer (36-20). Istanbul tentait de réagir, mais restait à bonne distance des championnes de Belgique. La première mi-temps s'achevait sur un trois points de Spencer (43-30). Dans le troisième quart, les filles d'Ainars Zvirgzdins connaissaient une légère baisse de régime, Istanbul revenant à 56-47. Un trois points d'Allemand au buzzer permettait aux Castors de débuter le dernier quart avec une avance de 14 points (63-49). Mestdagh et Anderson faisaient exploser la salle André Renault avec des tirs à trois points successifs, portant le score à 73-55 à 6 minutes de la fin. Les Brainoises gèraient la fin de match pour l'emporter 78-65 avant de faire la fête avec leurs 2.000 supporters. Mestdagh et Steinberga terminent la rencontre avec 17 points, Spencer avec 16."On est en finale, c'est magnifique! C'est bon pour le basket belge, pour les joueurs et le club", a réagi Kim Mestadgh tout de suite après la qualification des Castors. "Je pense que dans sa carrière, on n'aura pas beaucoup l'occasion de jouer une finale européenne. Jouer avec autant de gens, dans une telle ambiance, c'est incroyable! C'est pour ce genre de soirée qu'on joue au basket."Le président du club, Jacques Platieau, était naturellement satisfait de l'exploit que ses filles ont réalisées. "Ce rêve, on l'a construit patiemment. C'est un travail de dix ans. À l'époque, on n'imaginait pas tout cela. Il a fallu monter en D1. Là, l'objectif était de se maintenir. Et comme l'appétit vient en mangeant, on a grandi. Visiblement, la recette prend bien! Il y a les bonnes personnes aux bons endroits, une équipe sur le terrain et une équipe en dehors, qui a fait un travail remarquable pour préparer cette demi-finale."En finale, les Castors retrouveront les Françaises de Villeneuve d'Ascq, avec Ann Wauters, qui ont refait leur retard de 9 points de l'aller en battant Israéliennes du Maccabi Bnot Ashdod 70-56 (Aller: 66-57). Pour le coach brainois,Ainars Zvirgzdins, tout reste jouable. "C'est une équipe que nous connaissons bien . Nous les avons affrontées deux fois en pré-saison. La première fois, nous avons perdu de cinq points. La seconde de 2 points. Elles ne sont pas imbattables." La finale se jouera en aller-retour le 19 mars pour l'aller, le 26 mars pour le retour.