Au nom de 206 supporters, Test-Achats réclame des dédommagements à l'Union Belge de Football (URBSFA) ainsi qu'aux sociétés Sun Reizen et Oranjecamping. L'URBSFA et Sun Reizen ont été condamnées en décembre 2016 par le tribunal correctionnel de Bruxelles à des amendes de 3.000 euros pour leur "légèreté" dans l'organisation de l'événement.

"L'URBSFA et Sun Reizen ont fait miroiter aux supporters un séjour luxueux dans un beau camping, avec des animations, une plage sécurisée, du wifi et plus encore", a plaidé l'avocat de l'organisation de consommateurs. "Mais ils ont obtenu un camping délabré avec des équipements obsolètes, des installations sanitaires défectueuses, sans nourriture en suffisance, sans eau chaude et sans wifi."

Le camping n'était par ailleurs pas autorisé, ajoute Test-Achats. L'organisation réclame donc le remboursement total ou partiel du voyage des 206 supporters.

L'URBSFA et Sun Reizen considèrent elles que Test-Achats caricature la gestion de l'événement. "Tout n'était pas catastrophique. Il y a eu des problèmes mais ils ont été résolus après quelques jours. La majorité des supporters sont également restés au camping et une centaine d'entre eux ont accepté l'indemnisation proposée par l'URBSFA."

Le camping, qui avait bien obtenu une autorisation, ne représentait qu'une partie du voyage, ajoute encore l'Union Belge de Football. "Ces supporters sont surtout venus pour voir des matchs de football, ce qu'ils ont pu faire. La majeure partie des 4.000 euros qu'ils ont payés était dédiée aux billets d'avion et ces vols se sont déroulés sans encombres."

Le tribunal devrait se prononcer dans un mois.

Au nom de 206 supporters, Test-Achats réclame des dédommagements à l'Union Belge de Football (URBSFA) ainsi qu'aux sociétés Sun Reizen et Oranjecamping. L'URBSFA et Sun Reizen ont été condamnées en décembre 2016 par le tribunal correctionnel de Bruxelles à des amendes de 3.000 euros pour leur "légèreté" dans l'organisation de l'événement."L'URBSFA et Sun Reizen ont fait miroiter aux supporters un séjour luxueux dans un beau camping, avec des animations, une plage sécurisée, du wifi et plus encore", a plaidé l'avocat de l'organisation de consommateurs. "Mais ils ont obtenu un camping délabré avec des équipements obsolètes, des installations sanitaires défectueuses, sans nourriture en suffisance, sans eau chaude et sans wifi." Le camping n'était par ailleurs pas autorisé, ajoute Test-Achats. L'organisation réclame donc le remboursement total ou partiel du voyage des 206 supporters. L'URBSFA et Sun Reizen considèrent elles que Test-Achats caricature la gestion de l'événement. "Tout n'était pas catastrophique. Il y a eu des problèmes mais ils ont été résolus après quelques jours. La majorité des supporters sont également restés au camping et une centaine d'entre eux ont accepté l'indemnisation proposée par l'URBSFA." Le camping, qui avait bien obtenu une autorisation, ne représentait qu'une partie du voyage, ajoute encore l'Union Belge de Football. "Ces supporters sont surtout venus pour voir des matchs de football, ce qu'ils ont pu faire. La majeure partie des 4.000 euros qu'ils ont payés était dédiée aux billets d'avion et ces vols se sont déroulés sans encombres." Le tribunal devrait se prononcer dans un mois.