Un défi souvent jugé impossible mais que le champion d'Europe méritait de relever. Avec ses 24 victoires en 27 combats, il n'a strictement plus rien à gagner en Europe. De plus, il va toucher la plus importante bourse de sa carrière. Un élément non négligeable.

Mais celui qui va se dresser devant lui au Cotai Arena de Macao en Chine (quatre autres championnats du monde à l'affiche) est une véritable machine à frapper et surtout, à gagner. Evgeny Gradovich, 27 ans, ce Russe installé à Oxnard en Californie n'a jamais connu la défaite ni même le moindre match nul en dix-huit combats. Et il s'est imposé par KO à neuf reprises. Il défendra pour la troisième fois son titre mondial de la catégorie. Quant aux bookmakers anglais, ils donnent notre compatriote à 6/1.

Quels atouts, Miskirtchian peut-il avancer s'il veut décrocher ce titre que toute la Belgique attend depuis cent et un ans (date de la création de la fédération belge de boxe) ? C'est un dur au mal, il ne renonce jamais, ses coups portent (même s'il n'est pas répertorié dans la catégorie des grands puncheurs), il s'est supérieurement préparé (aux Etas-Unis notamment), il a un moral exceptionnel et il croit dur comme fer en ses chances.

Sera-ce suffisant pour mettre en péril El Ruso Mexicano (le surnom de Gradovich) qui possède une vitesse d'exécution exceptionnelle et une gauche qui fusille tous ses adversaires ? La partie est très compliquée mais la boxe réserve parfois d'énormes surprises. Un excès de confiance a parfois coûté cher aux champions.

Ce championnat du monde des poids plumes sera retransmis en direct sur Club RTL ce samedi à 15 heures et dirigé par le Canadien Marlon Wright. Les juges seront les Américains, Lisa Gianga, Levi Martinez et Patrick Morley.

Un défi souvent jugé impossible mais que le champion d'Europe méritait de relever. Avec ses 24 victoires en 27 combats, il n'a strictement plus rien à gagner en Europe. De plus, il va toucher la plus importante bourse de sa carrière. Un élément non négligeable. Mais celui qui va se dresser devant lui au Cotai Arena de Macao en Chine (quatre autres championnats du monde à l'affiche) est une véritable machine à frapper et surtout, à gagner. Evgeny Gradovich, 27 ans, ce Russe installé à Oxnard en Californie n'a jamais connu la défaite ni même le moindre match nul en dix-huit combats. Et il s'est imposé par KO à neuf reprises. Il défendra pour la troisième fois son titre mondial de la catégorie. Quant aux bookmakers anglais, ils donnent notre compatriote à 6/1. Quels atouts, Miskirtchian peut-il avancer s'il veut décrocher ce titre que toute la Belgique attend depuis cent et un ans (date de la création de la fédération belge de boxe) ? C'est un dur au mal, il ne renonce jamais, ses coups portent (même s'il n'est pas répertorié dans la catégorie des grands puncheurs), il s'est supérieurement préparé (aux Etas-Unis notamment), il a un moral exceptionnel et il croit dur comme fer en ses chances. Sera-ce suffisant pour mettre en péril El Ruso Mexicano (le surnom de Gradovich) qui possède une vitesse d'exécution exceptionnelle et une gauche qui fusille tous ses adversaires ? La partie est très compliquée mais la boxe réserve parfois d'énormes surprises. Un excès de confiance a parfois coûté cher aux champions. Ce championnat du monde des poids plumes sera retransmis en direct sur Club RTL ce samedi à 15 heures et dirigé par le Canadien Marlon Wright. Les juges seront les Américains, Lisa Gianga, Levi Martinez et Patrick Morley.