"Avec mon entraîneur (Glen Mills, ndlr), c'est l'objectif. Si j'ai la chance de ne pas être blessé, alors je peux battre le record", a répété Bolt lors d'une visite au stade olympique de la capitale japonaise. Améliorer le record du demi-tour de piste, c'est son leitmotiv depuis la fin de la saison 2013, qui l'a vu remporter à nouveau trois médailles d'or aux Mondiaux de Moscou (100/200/4X100 m) et, accessoirement, un 5e titre d'athlète de l'année, décerné par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Dans cette optique, Bolt a ajouté qu'il disputerait davantage d'épreuves sur 200 m la saison prochaine. A 27 ans et après de nombreux problèmes physiques ces dernières années, notamment au niveau du dos, "l'Eclair" estime que le record du monde du 100 m (9.58), qu'il détient également depuis la finale 2009 à Berlin, est plus difficile à améliorer. Sur la table de cotation, les 9 sec 58 surpassent d'ailleurs les 19 sec 19. Et le sprinter d'exception ne désespère pas d'abattre le mur des 19 secondes, pour le symbole que cela représente. Bolt a également rappelé qu'il comptait mettre un terme à sa prodigieuse carrière après les Mondiaux de Londres, en 2017.

"Avec mon entraîneur (Glen Mills, ndlr), c'est l'objectif. Si j'ai la chance de ne pas être blessé, alors je peux battre le record", a répété Bolt lors d'une visite au stade olympique de la capitale japonaise. Améliorer le record du demi-tour de piste, c'est son leitmotiv depuis la fin de la saison 2013, qui l'a vu remporter à nouveau trois médailles d'or aux Mondiaux de Moscou (100/200/4X100 m) et, accessoirement, un 5e titre d'athlète de l'année, décerné par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Dans cette optique, Bolt a ajouté qu'il disputerait davantage d'épreuves sur 200 m la saison prochaine. A 27 ans et après de nombreux problèmes physiques ces dernières années, notamment au niveau du dos, "l'Eclair" estime que le record du monde du 100 m (9.58), qu'il détient également depuis la finale 2009 à Berlin, est plus difficile à améliorer. Sur la table de cotation, les 9 sec 58 surpassent d'ailleurs les 19 sec 19. Et le sprinter d'exception ne désespère pas d'abattre le mur des 19 secondes, pour le symbole que cela représente. Bolt a également rappelé qu'il comptait mettre un terme à sa prodigieuse carrière après les Mondiaux de Londres, en 2017.