La mise en liquidation de Verviers-Pepinster sera proposée ce lundi au tribunal de commerce de Verviers qui devra aussi approuver le liquidateur désigné par cette assemblée générale qui avait débuté vendredi soir. Elle devait se poursuivre dimanche à 17h00 dans l'attente d'examens de certaines pièces.

Cela signifie la fin du club pépin, le plus vieux club wallon en division I qui ne repartira donc pas pour une 29e saison au sein de l'élite. Pour ce qui de la fin du championnat, une décision doit être prise par le liquidateur.

"Finir la saison ? Je suis pessimiste"

La question est désormais de savoir si Verviers terminera la saison alors qu'il faut encore trouver 53.000 euros pour achever cette dernière. "C'est au collège des liquidateurs (Mes Leroy et Frederick) désigné par l'assemblée générale qu'il appartiendra de se positionner et de voir si les conditions sont réunies mais je suis assez pessimiste", a admis Me Pierre-Eric Defrance, l'avocat du club.

Le tribunal de première instance de Verviers devrait d'abord acter lundi la dissolution volontaire du club, une action en dissolution ayant été récemment entamée par l'administrateur provisoire, Me Defraiteur et l'ancien coach Aaron McCarthy. L'action est désormais sans objet devant les instances judiciaires.

Quid de l'avenir du club ? Il passera par la structure amateurs soit le matricule 46 bis qui gère la formation des jeunes et l'équipe de D3. C'est à ce niveau que Verviers-Pepinster devrait logiquement poursuivre ses activités. La première des conditions, c'est d'abord le sauvetage sportif de cette équipe qui se bat actuellement pour son maintien. Elle a battu ce week-end Boechout (80-70), le 4e du général, et compte 42 points soit une unité d'avance sur Esneux et deux sur quatre autres formations: Lommel, Natoye, Loyers et Woluwe. Verviers-Pepinster se déplacera le samedi 6 avril à Ninane, troisième du général, qui vise une participation aux play-off avant de recevoir le dimanche 14 avril Neufchateau.

Aux dires du président Victor Bosquin, Axel Hervelle devrait "être partie prenante dans le nouveau projet du club qui reste celui de son coeur. Son objectif a toujours été la formation des jeunes".

La mise en liquidation de Verviers-Pepinster sera proposée ce lundi au tribunal de commerce de Verviers qui devra aussi approuver le liquidateur désigné par cette assemblée générale qui avait débuté vendredi soir. Elle devait se poursuivre dimanche à 17h00 dans l'attente d'examens de certaines pièces. Cela signifie la fin du club pépin, le plus vieux club wallon en division I qui ne repartira donc pas pour une 29e saison au sein de l'élite. Pour ce qui de la fin du championnat, une décision doit être prise par le liquidateur. "Finir la saison ? Je suis pessimiste" La question est désormais de savoir si Verviers terminera la saison alors qu'il faut encore trouver 53.000 euros pour achever cette dernière. "C'est au collège des liquidateurs (Mes Leroy et Frederick) désigné par l'assemblée générale qu'il appartiendra de se positionner et de voir si les conditions sont réunies mais je suis assez pessimiste", a admis Me Pierre-Eric Defrance, l'avocat du club. Le tribunal de première instance de Verviers devrait d'abord acter lundi la dissolution volontaire du club, une action en dissolution ayant été récemment entamée par l'administrateur provisoire, Me Defraiteur et l'ancien coach Aaron McCarthy. L'action est désormais sans objet devant les instances judiciaires. Quid de l'avenir du club ? Il passera par la structure amateurs soit le matricule 46 bis qui gère la formation des jeunes et l'équipe de D3. C'est à ce niveau que Verviers-Pepinster devrait logiquement poursuivre ses activités. La première des conditions, c'est d'abord le sauvetage sportif de cette équipe qui se bat actuellement pour son maintien. Elle a battu ce week-end Boechout (80-70), le 4e du général, et compte 42 points soit une unité d'avance sur Esneux et deux sur quatre autres formations: Lommel, Natoye, Loyers et Woluwe. Verviers-Pepinster se déplacera le samedi 6 avril à Ninane, troisième du général, qui vise une participation aux play-off avant de recevoir le dimanche 14 avril Neufchateau. Aux dires du président Victor Bosquin, Axel Hervelle devrait "être partie prenante dans le nouveau projet du club qui reste celui de son coeur. Son objectif a toujours été la formation des jeunes".