Neuvième du dernier Euro en 2013 en Slovénie, 21e et dernier lors de son retour en championnat d'Europe en 2011 en Lituanie, la Belgique s'est qualifiée pour la 3e fois de suite pour la phase finale. Les Belgian Lions d'Eddy Casteels évitent quelques ténors comme la France, l'Espagne, l'Allemagne, la Croatie ou la Turquie à l'issue d'un tirage au sort qui s'est effectué à Eurodisney à Paris lundi.

Depuis le retrait de l'Ukraine comme organisateur en raison de la situation politique, quatre pays se sont regroupés pour organiser cet Euro. Quatre villes ont ainsi été choisies pour organiser chacun des 4 groupes du premier tour, Zagreb (Croatie), Montpellier (France), Berlin (Allemagne) et Riga (Lettonie). La phase finale se jouera à Lille, France.

Particularité en raison des circonstances exceptionnelles d'organisation, chaque pays organisateur jouera, bien sûr, dans sa ville, mais pouvait aussi choisir un pays partenaire, placé automatiquement dans le même groupe. La France a ainsi choisi la Finlande, la Lettonie l'Estonie, l'Allemagne s'est associée avec la Turquie et Croatie avec la Slovénie.

Le restant des participants étaient tirés au sort dans les poules. La Belgique figurait dans le 5e des 6 chapeaux (avec l'Italie, la Macédoine et la Pologne).

"Tous les espoirs"

Jacques Ledure, le patron des Belgian Lions, pouvait se montrer satisfait du tirage. Cela aurait en effet pu être bien pire pour la Belgique. Les Belges se retrouvent avec trois pays baltes, - la Lettonie, chez elle, l'Estonie, et la Lituanie "intouchable", selon Jacques Ledure, avec aussi l'Ukraine et la Tchéquie. "Nous avions battu la Lettonie il y a deux ans", se souvient le manager des Belgian Lions. "L'Ukraine, l'Estonie, la Tchéquie sont des équipes que nous sommes capables de battre. Il n'y a aucun groupe facile, mais c'est vrai que si nous sommes au complet, nous avons toutes nos chances pour figurer parmi les quatre premiers de celui-ci. Alors bien sûr, l'objectif idéal serait de faire mieux qu'il y a deux ans. Nous allons comme toujours bien nous préparer pour cela. Et nous verrons ensuite, mais tous les espoirs sont permis."

La Belgique avait terminé 9e de son dernier Euro, en Lituanie en 2011, et jouera cette fois à Riga, ce qui ne laisse pas de regrets pour Jacques Ledure alors que la possibilité existait de jouer en France. "Mais je ne suis pas sûr que cela fait une grande différence. Déjà nous aurions pris les Français comme adversaire et puis il est même peut-être plus facile actuellement pour nos supporters d'aller à Riga qu'à Montpellier," a conclu Jacques Ledure.

Les 24 pays ont été répartis en 4 groupes de 6. Le premier tour a lieu du 5 au 11 septembre. Les quatre premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale (8es de finale, quarts de finale, demi-finales, finale) du 12 au 20 septembre.

Le tirage au sort:

Groupe A (à Montpellier): Russie, Bosnie-Herzégovine, France, Finlande, Pologne, Israël

Groupe B (à Berlin): Islande, Turquie, Espagne, Serbie, Italie, Allemagne

Groupe C (à Zagreb): Pays-Bas, Grèce, Croatie, Slovénie, Macédoine, Géorgie

Groupe D (à Riga): Estonie, Lettonie, Lituanie, Ukraine, Belgique, Tchéquie

Neuvième du dernier Euro en 2013 en Slovénie, 21e et dernier lors de son retour en championnat d'Europe en 2011 en Lituanie, la Belgique s'est qualifiée pour la 3e fois de suite pour la phase finale. Les Belgian Lions d'Eddy Casteels évitent quelques ténors comme la France, l'Espagne, l'Allemagne, la Croatie ou la Turquie à l'issue d'un tirage au sort qui s'est effectué à Eurodisney à Paris lundi.Depuis le retrait de l'Ukraine comme organisateur en raison de la situation politique, quatre pays se sont regroupés pour organiser cet Euro. Quatre villes ont ainsi été choisies pour organiser chacun des 4 groupes du premier tour, Zagreb (Croatie), Montpellier (France), Berlin (Allemagne) et Riga (Lettonie). La phase finale se jouera à Lille, France.Particularité en raison des circonstances exceptionnelles d'organisation, chaque pays organisateur jouera, bien sûr, dans sa ville, mais pouvait aussi choisir un pays partenaire, placé automatiquement dans le même groupe. La France a ainsi choisi la Finlande, la Lettonie l'Estonie, l'Allemagne s'est associée avec la Turquie et Croatie avec la Slovénie.Le restant des participants étaient tirés au sort dans les poules. La Belgique figurait dans le 5e des 6 chapeaux (avec l'Italie, la Macédoine et la Pologne).Jacques Ledure, le patron des Belgian Lions, pouvait se montrer satisfait du tirage. Cela aurait en effet pu être bien pire pour la Belgique. Les Belges se retrouvent avec trois pays baltes, - la Lettonie, chez elle, l'Estonie, et la Lituanie "intouchable", selon Jacques Ledure, avec aussi l'Ukraine et la Tchéquie. "Nous avions battu la Lettonie il y a deux ans", se souvient le manager des Belgian Lions. "L'Ukraine, l'Estonie, la Tchéquie sont des équipes que nous sommes capables de battre. Il n'y a aucun groupe facile, mais c'est vrai que si nous sommes au complet, nous avons toutes nos chances pour figurer parmi les quatre premiers de celui-ci. Alors bien sûr, l'objectif idéal serait de faire mieux qu'il y a deux ans. Nous allons comme toujours bien nous préparer pour cela. Et nous verrons ensuite, mais tous les espoirs sont permis."La Belgique avait terminé 9e de son dernier Euro, en Lituanie en 2011, et jouera cette fois à Riga, ce qui ne laisse pas de regrets pour Jacques Ledure alors que la possibilité existait de jouer en France. "Mais je ne suis pas sûr que cela fait une grande différence. Déjà nous aurions pris les Français comme adversaire et puis il est même peut-être plus facile actuellement pour nos supporters d'aller à Riga qu'à Montpellier," a conclu Jacques Ledure.Les 24 pays ont été répartis en 4 groupes de 6. Le premier tour a lieu du 5 au 11 septembre. Les quatre premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale (8es de finale, quarts de finale, demi-finales, finale) du 12 au 20 septembre.