Les Belgian Cats tenteront d'aller chercher une deuxième médaille de bronze après celle décrochée à l'Euro de Prague en 2017. Ce sera face à la Biélorussie. Les Biélorusses ont en effet perdu la première demi-finale de la journée, 73 à 61, face à la France. L'occasion pour les Belges de prendre aussi une revanche sur la Biélorussie, victorieuse de la Belgique en phase de poule de la Belgique il y a deux ans à l'Euro de Belgrade (69-61).

Mais il faudra pour cela vite tourner la page de la défaite face à la Serbie. L'incroyable panier à 3 points de Kim Mestdagh sur une dernière action d'1.6 secondes est intervenu trop tard et n'a logiquement pas été accordé. C'eût été un incroyable renversement de situation d'une rencontre de très haute qualité encore.

Les deux premières actions du match avaient été pour les Belges avec un contre de Julie Allemand sur Ana Dabovic et l'ouverture du score par la meneuse liégeoise (0-2), mais les Serbes ont pris ensuite la main par Aleksandra Crvendakic qui inscrivait 7 des 11 premiers points de son équipe forçant Philip Mestdagh à un rapide temps mort (11-2 à la 7:10).

Crvendakic poursuivait son festival pour offrir onze points d'avance à la Serbie (19-8, 7e). Trop tendres en début de partie, la Belgique devait courir après le score. Les efforts de Julie Allemand (7 pts) et deux bombes de Hanne Mestdagh maintenaient cependant les Belges dans le match: 23-17 à la 10e. Kim Mestdagh ramenait même à 23-20 à longue distance et la Belgique rentrait enfin pleinement dans la partie. Remontée, Julie Allemand égalisait à longue distance (29-29 au quart d'heure). Mieux, Kim Mestdagh donnait l'avance aux Belgian Cats pour la deuxième fois du match (29-31 à 3:36 de la mi-temps). La Belgique était pleinement dans le match. Julie Allemand (13 pts de ses 18 points en première mi-temps) aussi, qui faisait 32-36 à trois points. Ce sera le score à la pause augurant d'une intense seconde période.

La Serbie égalisait à 41 partout avec son Américaine naturalisée Yvonne Anderson (24e) alors que Kyara Linskens avait été comptée à 3 fautes à la reprise. Julie Allemand poursuivait son festival (41-44), l'engagement était total. Privée de ballon jusque-là, Emma Meesseman n'inscrira ses premiers points qu'à la 28e pour faire 47-51. Antonia Delaere (14 points au final, 5 rebonds, 8 assists) effectuait un gros travail et les Belges menaient toujours à la demi-heure (54-55) malgré un rebond (surtout offensif) de plus en plus serbe. L'intensité était encore montée d'un cran à l'entame de la dernière ligne droite vers la finale.

La Serbie haussait son niveau de jeu dans le dernier quart temps avec Sonia Vasic pour prendre l'avance (58-55) et la Belgique commençait à plier. Mais elle ne rompait point (63-63 par Emma Meesseman à 5 minutes du terme). Ce sera toujours cette égalité à 3:57. Les paniers se faisaient plus rare, mais ils étaient serbes (67-63 à 2:30 de la fin).

Meesseman (8 pts, 7 rebonds) ramenait à 67-65. A 1:20 à jouer, Sonia Vasic (16 pts, 8 rebonds) prenait le match en main (69-65) et une 4e faute (offensive cette fois) était sifflée à Kyara Linskens. La partie avait basculé pour les Serbes. Deux lancers d'Antonia Delaere à 23.9 de la fin faisait 69-67. Jovanovic ne tremblait pas dans le même exercice (71-67 à 20.1 secondes du terme). Philip Mestdagh prenait son dernier temps mort. La bataille des lancers des 20 dernières secondes n'a pas changé l'orientation de la partie. Ni l'ultime panier au buzzer de Kim Mestdagh à 1.6. L'incroyable tir ensuite sur un ballon récupéré de Kim Mestdagh ne comptera pas. La Belgique manquait, de très très peu, sa première finale européenne.

Après dix ans d'absence en phase finale d'un Euro, les Belgian Cats avait conquis de suite la médaille de bronze à l'Euro de Prague en 2017 pour leur retour à l'avant de la scène européenne, validant aussi une qualification pour la Coupe du monde, la première pour une équipe belge.

A Tenerife, en 2018, elles y ont pris la 4e place, battues par l'Espagne dans le match pour la médaille de bronze.

A l'Euro 2019, les Belges avaient pris la 5e place décrochant un ticket pour les tournois de qualifications pour les Jeux Olympiques. Dans celui d'Ostende, la Belgique décrochait son sésame pour les JO de Tokyo où le tournoi de basket se déroulera du 26 juillet au 8 août.

Les Belgian Cats tenteront d'aller chercher une deuxième médaille de bronze après celle décrochée à l'Euro de Prague en 2017. Ce sera face à la Biélorussie. Les Biélorusses ont en effet perdu la première demi-finale de la journée, 73 à 61, face à la France. L'occasion pour les Belges de prendre aussi une revanche sur la Biélorussie, victorieuse de la Belgique en phase de poule de la Belgique il y a deux ans à l'Euro de Belgrade (69-61). Mais il faudra pour cela vite tourner la page de la défaite face à la Serbie. L'incroyable panier à 3 points de Kim Mestdagh sur une dernière action d'1.6 secondes est intervenu trop tard et n'a logiquement pas été accordé. C'eût été un incroyable renversement de situation d'une rencontre de très haute qualité encore. Les deux premières actions du match avaient été pour les Belges avec un contre de Julie Allemand sur Ana Dabovic et l'ouverture du score par la meneuse liégeoise (0-2), mais les Serbes ont pris ensuite la main par Aleksandra Crvendakic qui inscrivait 7 des 11 premiers points de son équipe forçant Philip Mestdagh à un rapide temps mort (11-2 à la 7:10). Crvendakic poursuivait son festival pour offrir onze points d'avance à la Serbie (19-8, 7e). Trop tendres en début de partie, la Belgique devait courir après le score. Les efforts de Julie Allemand (7 pts) et deux bombes de Hanne Mestdagh maintenaient cependant les Belges dans le match: 23-17 à la 10e. Kim Mestdagh ramenait même à 23-20 à longue distance et la Belgique rentrait enfin pleinement dans la partie. Remontée, Julie Allemand égalisait à longue distance (29-29 au quart d'heure). Mieux, Kim Mestdagh donnait l'avance aux Belgian Cats pour la deuxième fois du match (29-31 à 3:36 de la mi-temps). La Belgique était pleinement dans le match. Julie Allemand (13 pts de ses 18 points en première mi-temps) aussi, qui faisait 32-36 à trois points. Ce sera le score à la pause augurant d'une intense seconde période. La Serbie égalisait à 41 partout avec son Américaine naturalisée Yvonne Anderson (24e) alors que Kyara Linskens avait été comptée à 3 fautes à la reprise. Julie Allemand poursuivait son festival (41-44), l'engagement était total. Privée de ballon jusque-là, Emma Meesseman n'inscrira ses premiers points qu'à la 28e pour faire 47-51. Antonia Delaere (14 points au final, 5 rebonds, 8 assists) effectuait un gros travail et les Belges menaient toujours à la demi-heure (54-55) malgré un rebond (surtout offensif) de plus en plus serbe. L'intensité était encore montée d'un cran à l'entame de la dernière ligne droite vers la finale. La Serbie haussait son niveau de jeu dans le dernier quart temps avec Sonia Vasic pour prendre l'avance (58-55) et la Belgique commençait à plier. Mais elle ne rompait point (63-63 par Emma Meesseman à 5 minutes du terme). Ce sera toujours cette égalité à 3:57. Les paniers se faisaient plus rare, mais ils étaient serbes (67-63 à 2:30 de la fin). Meesseman (8 pts, 7 rebonds) ramenait à 67-65. A 1:20 à jouer, Sonia Vasic (16 pts, 8 rebonds) prenait le match en main (69-65) et une 4e faute (offensive cette fois) était sifflée à Kyara Linskens. La partie avait basculé pour les Serbes. Deux lancers d'Antonia Delaere à 23.9 de la fin faisait 69-67. Jovanovic ne tremblait pas dans le même exercice (71-67 à 20.1 secondes du terme). Philip Mestdagh prenait son dernier temps mort. La bataille des lancers des 20 dernières secondes n'a pas changé l'orientation de la partie. Ni l'ultime panier au buzzer de Kim Mestdagh à 1.6. L'incroyable tir ensuite sur un ballon récupéré de Kim Mestdagh ne comptera pas. La Belgique manquait, de très très peu, sa première finale européenne. Après dix ans d'absence en phase finale d'un Euro, les Belgian Cats avait conquis de suite la médaille de bronze à l'Euro de Prague en 2017 pour leur retour à l'avant de la scène européenne, validant aussi une qualification pour la Coupe du monde, la première pour une équipe belge. A Tenerife, en 2018, elles y ont pris la 4e place, battues par l'Espagne dans le match pour la médaille de bronze. A l'Euro 2019, les Belges avaient pris la 5e place décrochant un ticket pour les tournois de qualifications pour les Jeux Olympiques. Dans celui d'Ostende, la Belgique décrochait son sésame pour les JO de Tokyo où le tournoi de basket se déroulera du 26 juillet au 8 août.