Bashir Abdi, médaillé de bronze du marathon aux Jeux Olympiques de Tokyo, va tenter de surfer sur sa vague du succès à Rotterdam. Le Belge tentera, à l'occasion de la 40e édition du traditionnel rendez-vous néerlandais, de réaliser le record européen de la distance.

"Rotterdam est pour moi la ville du marathon", a lancé l'athlète de 32 ans, cité par l'organisation. "Le parcours est rapide et l'organisation est toujours au top. Je me sens un peu à la maison sur cette course, ce que je ne ressens nulle part ailleurs. Si je peux battre le record d'Europe, c'est ici que je peux y parvenir, mais je vais devoir faire le maximum possible." Abdi a fait ses débuts à Rotterdam en 2018 en prenant la 8e place.

Un an plus tard, c'est lors de cette course qu'il parvient à battre de 17 secondes le record de Belgique de Vincent Rousseau, l'abaissant à 2h07:03.

Depuis lors, il l'a encore amélioré à Chicago en 2020 (2h06:14) puis à Tokyo (2h04:49), signant le 2e meilleur temps européen derrière la marque du Turc Kaan Kigen Özbilen (2h04:16). Kényan de naissance, et connu d'abord sous le nom de Mike Kipruto, il a réalisé ce chrono en 2019 lors du marathon de Valence. "J'ai bien récupéré après les Jeux", a assuré le Gantois. "Dimanche, je vais courir le Great North Run en Angleterre pour situer où j'en suis. Je partirai ensuite en stage en France."

Bashir Abdi, médaillé de bronze du marathon aux Jeux Olympiques de Tokyo, va tenter de surfer sur sa vague du succès à Rotterdam. Le Belge tentera, à l'occasion de la 40e édition du traditionnel rendez-vous néerlandais, de réaliser le record européen de la distance. "Rotterdam est pour moi la ville du marathon", a lancé l'athlète de 32 ans, cité par l'organisation. "Le parcours est rapide et l'organisation est toujours au top. Je me sens un peu à la maison sur cette course, ce que je ne ressens nulle part ailleurs. Si je peux battre le record d'Europe, c'est ici que je peux y parvenir, mais je vais devoir faire le maximum possible." Abdi a fait ses débuts à Rotterdam en 2018 en prenant la 8e place. Un an plus tard, c'est lors de cette course qu'il parvient à battre de 17 secondes le record de Belgique de Vincent Rousseau, l'abaissant à 2h07:03. Depuis lors, il l'a encore amélioré à Chicago en 2020 (2h06:14) puis à Tokyo (2h04:49), signant le 2e meilleur temps européen derrière la marque du Turc Kaan Kigen Özbilen (2h04:16). Kényan de naissance, et connu d'abord sous le nom de Mike Kipruto, il a réalisé ce chrono en 2019 lors du marathon de Valence. "J'ai bien récupéré après les Jeux", a assuré le Gantois. "Dimanche, je vais courir le Great North Run en Angleterre pour situer où j'en suis. Je partirai ensuite en stage en France."