Bien placé dans le peloton, Abdi parvenait à suivre l'accélération des candidats aux médailles tandis que Koen Naert, champion d'Europe en 2018 à Berlin, devait lâcher à une petite dizaine de kilomètres de l'arrivée.

Champion olympique en 2016, Kipchoge partait seul et un groupe de quatre poursuivants se formait avec Abdi, le Kényan Lawrence Cherono, l'Espagnol Ayad Lamdassem et le Néerlandais Abdi Nageeye.

Alors que Kipchoge filait tout droit vers la défense de son titre, le groupe des poursuivants se disputait les médailles de bronze et d'argent. Dans le dernier kilomètre, Lamdassem devait laisser filer ses concurrents. Les deuxième et troisième places se jouaient au sprint. Nageeye emmenait son ami Bashir Abdi dans sa foulée et Cherono ne pouvait pas suivre, laissant Nageeye prendre la médaille d'argent et Bashir Abdi le bronze.

Le Gantois en a profité pour signer son meilleur chrono de la saison en 2h10:00, à 1:22 de Kipchoge qui conserve son titre olympique. Koen Naert se classe lui 10e en 2h12:13 à 3:35 de Kipchoge. Troisième et dernier Belge en lice sur ce marathon, Dieter Kersten s'est classé 59e en 2h22:06 à 13:28 du vainqueur.

Avec cette médaille de bronze, la Belgique remporte une 7e médaille dans ces Jeux Olympiques de Tokyo.

Bien placé dans le peloton, Abdi parvenait à suivre l'accélération des candidats aux médailles tandis que Koen Naert, champion d'Europe en 2018 à Berlin, devait lâcher à une petite dizaine de kilomètres de l'arrivée. Champion olympique en 2016, Kipchoge partait seul et un groupe de quatre poursuivants se formait avec Abdi, le Kényan Lawrence Cherono, l'Espagnol Ayad Lamdassem et le Néerlandais Abdi Nageeye. Alors que Kipchoge filait tout droit vers la défense de son titre, le groupe des poursuivants se disputait les médailles de bronze et d'argent. Dans le dernier kilomètre, Lamdassem devait laisser filer ses concurrents. Les deuxième et troisième places se jouaient au sprint. Nageeye emmenait son ami Bashir Abdi dans sa foulée et Cherono ne pouvait pas suivre, laissant Nageeye prendre la médaille d'argent et Bashir Abdi le bronze. Le Gantois en a profité pour signer son meilleur chrono de la saison en 2h10:00, à 1:22 de Kipchoge qui conserve son titre olympique. Koen Naert se classe lui 10e en 2h12:13 à 3:35 de Kipchoge. Troisième et dernier Belge en lice sur ce marathon, Dieter Kersten s'est classé 59e en 2h22:06 à 13:28 du vainqueur. Avec cette médaille de bronze, la Belgique remporte une 7e médaille dans ces Jeux Olympiques de Tokyo.