Concourant dans la première série, Abdi s'est maintenu dans les premières positions durant la majorité d'une course caractérisée par la pluie. Au moment décisif dans la dernière ligne droite, le Belge d'origine somalienne n'est pas parvenu à répondre à l'accélération des meilleurs pour terminer 6e en 13:30.71. Cette première série a été remportée par l'Éthiopien Yomif Kejelcha en 13:30.07 devant le favori le Britannique Mo Farah (13:30.18), en quête d'un quatrième titre de champion du monde sur la distance.

Soufiane Bouchikhi était quant à lui versé dans la seconde série. Pour ses premiers championnats du monde, il a opté pour une tactique de course différente. Bouchikhi est en effet resté en queue de groupe et a tenté de remonter dans la dernière partie de course. Il a finalement terminé à la 11e place en 13:28.64 et est le premier des non-repêchés. C'est l'Éthiopien Selemon Barega qui a remporté la seconde série en 13:21.50. Le dernier des repêchés est l'Érythréen Awet Habte qui a couru en 13:27.70, 94 centièmes plus vite que Bouchikhi.

Concourant dans la première série, Abdi s'est maintenu dans les premières positions durant la majorité d'une course caractérisée par la pluie. Au moment décisif dans la dernière ligne droite, le Belge d'origine somalienne n'est pas parvenu à répondre à l'accélération des meilleurs pour terminer 6e en 13:30.71. Cette première série a été remportée par l'Éthiopien Yomif Kejelcha en 13:30.07 devant le favori le Britannique Mo Farah (13:30.18), en quête d'un quatrième titre de champion du monde sur la distance. Soufiane Bouchikhi était quant à lui versé dans la seconde série. Pour ses premiers championnats du monde, il a opté pour une tactique de course différente. Bouchikhi est en effet resté en queue de groupe et a tenté de remonter dans la dernière partie de course. Il a finalement terminé à la 11e place en 13:28.64 et est le premier des non-repêchés. C'est l'Éthiopien Selemon Barega qui a remporté la seconde série en 13:21.50. Le dernier des repêchés est l'Érythréen Awet Habte qui a couru en 13:27.70, 94 centièmes plus vite que Bouchikhi.