Bart Swings avait déjà été vice-champion olympique du départ groupé aux Jeux de Pyeongchang il y a quatre ans. Le Louvaniste, qui a fêté ses 31 ans samedi dernier, offre à la Belgique une 8e médaille dans l'histoire des Jeux d'hiver. C'est aussi la 2e médaille belge dans ces JO 2022 après le bronze de Hanne Desmet en shorttrack et la 2e médaille d'or belge aux Jeux d'hiver, après Micheline Lannoy et Pierre Baugniet, champions olympiques en patinage artistique en 1948 à Saint-Moritz. La Belgique avait aussi décroché la médaille d'argent en bob à quatre messieurs lors de ces JO 1948. Il s'agissait jusqu'à cette année de la seule édition des Jeux d'hiver au cours de laquelle la délégation belge a remporté deux médailles.

Le départ groupé était la dernière épreuve à laquelle participait Swings en Chine. Il s'était auparavant classé 7e du 5000 m, 13e du 1500 m et 10e du 10.000 m.

"Je ne voulais rien lâcher aujourd'hui"

Bart Swings a décroché de manière convaincante la médaille d'or de la mass-start de patinage de vitesse samedi aux Jeux Olympiques de Pékin. "Décrocher l'or après tout le travail accompli, c'est vraiment un rêve", a réagi le nouveau champion olympique au National Speed Skating Oval.

Quatre ans après sa médaille d'argent ramenée des Jeux de Pyeongchang, Bart Swings est cette fois monté sur la plus haute marche du podium olympique. Le Louvaniste a remporté le départ groupé devant les Sud-Coréens Chung Jae-won et Lee Seung-hoon, qui était tenant du titre. "Je me suis préparé pour le final à trois ou quatre tours de la fin", raconte Bart Swings. "J'étais encore capable de sprinter, c'est magnifique". Le Louvaniste, qui est aussi champion d'Europe de la mass-start, n'a pas eu la partie facile au cours ses seize tours de piste. "Pendant la course, je me suis dit 'je suis ici pour tout donner'. J'ai fait signe en vain aux autres garçons de prendre le relais. J'ai toujours eu quatre gars derrière moi, mais je ne voulais rien lâcher aujourd'hui". Bart Swings offre à la Belgique une seconde médaille d'or aux Jeux d'hiver 74 ans après Micheline Lannoy et Pierre Baugniet, champions olympiques en patinage artistique en 1948 à Saint-Moritz. "J'ai travaillé tellement longtemps pour cela, j'ai tout fait pour", dit Bart Swings. "Les derniers jours ont été nerveusement éprouvants. À certains moments, je pouvais trouver le calme, mais souvent, je pensais à quel point ça serait beau de décrocher cette médaille".

Une 8e médaille aux Jeux d'hiver, la 2e en or

Bart Swings a décroché la 8e médaille belge de l'histoire aux Jeux Olympiques d'hiver, la 2e en or, après Micheline Lannoy et Pierre Baugniet, champions olympiques en patinage artistique en 1948 à Saint-Moritz. La Belgique avait aussi décroché la médaille d'argent en bob à quatre messieurs lors de ces JO 1948. Il s'agissait jusqu'à cette année de la seule édition des Jeux d'hiver au cours de laquelle la délégation belge a remporté deux médailles. Le Team Belgium quitte en effet la capitale chinoise avec deux médailles dans ses bagages, Hanne Desmet, qui sera porte-drapeau dimanche lors de la cérémonie de clôture, ayant décroché le bronze sur 1000 m en shorttrack le 11 février dernier.

La Belgique avait remporté sa première médaille en 1924 lors des premiers Jeux Olympiques d'hiver à Chamonix avec une médaille de bronze en bobsleigh à quatre messieurs. Quatre ans plus tard, le patineur artistique Robert Van Zeebroeck s'était classé troisième à Saint-Moritz. Ce fut de nouveau dans le canton des Grisons, lors des JO 1948 de nouveau organisés à Saint-Moritz, que la Belgique connut de nouveau les joies du podium. Les patineurs artistiques Micheline Lannoy et Pierre Baugniet sont alors devenus champions olympiques en couple, tandis que l'équipe masculine de bobsleigh à quatre (Max Houben, Freddy Mansfeld, Louis-Georges Niels et Jacques Mouvet) a remporté l'argent. Après cela, il faudra attendre un demi-siècle pour voir un Belge monter sur le podium. Ancien champion olympique avec les Pays-Bas (en 1992 sur 10.000 m), Bart Veldkamp, devenu belge en 1996, et seul participant belge aux JO de Nagano en 1998, se classe troisième dans le 5000 m. Vingt ans passent encore avant que Bart Swings devienne vice-champion olympique de la nouvelle épreuve de patinage de vitesse le départ groupé (mass-start) aux Jeux de Pyeongchang en 2018. Le Louvaniste s'est offert samedi une nouvelle médaille olympique, en or, faisant retentir la Brabançonne dans la capitale chinoise.

Bart Swings avait déjà été vice-champion olympique du départ groupé aux Jeux de Pyeongchang il y a quatre ans. Le Louvaniste, qui a fêté ses 31 ans samedi dernier, offre à la Belgique une 8e médaille dans l'histoire des Jeux d'hiver. C'est aussi la 2e médaille belge dans ces JO 2022 après le bronze de Hanne Desmet en shorttrack et la 2e médaille d'or belge aux Jeux d'hiver, après Micheline Lannoy et Pierre Baugniet, champions olympiques en patinage artistique en 1948 à Saint-Moritz. La Belgique avait aussi décroché la médaille d'argent en bob à quatre messieurs lors de ces JO 1948. Il s'agissait jusqu'à cette année de la seule édition des Jeux d'hiver au cours de laquelle la délégation belge a remporté deux médailles. Le départ groupé était la dernière épreuve à laquelle participait Swings en Chine. Il s'était auparavant classé 7e du 5000 m, 13e du 1500 m et 10e du 10.000 m. Bart Swings a décroché la 8e médaille belge de l'histoire aux Jeux Olympiques d'hiver, la 2e en or, après Micheline Lannoy et Pierre Baugniet, champions olympiques en patinage artistique en 1948 à Saint-Moritz. La Belgique avait aussi décroché la médaille d'argent en bob à quatre messieurs lors de ces JO 1948. Il s'agissait jusqu'à cette année de la seule édition des Jeux d'hiver au cours de laquelle la délégation belge a remporté deux médailles. Le Team Belgium quitte en effet la capitale chinoise avec deux médailles dans ses bagages, Hanne Desmet, qui sera porte-drapeau dimanche lors de la cérémonie de clôture, ayant décroché le bronze sur 1000 m en shorttrack le 11 février dernier.La Belgique avait remporté sa première médaille en 1924 lors des premiers Jeux Olympiques d'hiver à Chamonix avec une médaille de bronze en bobsleigh à quatre messieurs. Quatre ans plus tard, le patineur artistique Robert Van Zeebroeck s'était classé troisième à Saint-Moritz. Ce fut de nouveau dans le canton des Grisons, lors des JO 1948 de nouveau organisés à Saint-Moritz, que la Belgique connut de nouveau les joies du podium. Les patineurs artistiques Micheline Lannoy et Pierre Baugniet sont alors devenus champions olympiques en couple, tandis que l'équipe masculine de bobsleigh à quatre (Max Houben, Freddy Mansfeld, Louis-Georges Niels et Jacques Mouvet) a remporté l'argent. Après cela, il faudra attendre un demi-siècle pour voir un Belge monter sur le podium. Ancien champion olympique avec les Pays-Bas (en 1992 sur 10.000 m), Bart Veldkamp, devenu belge en 1996, et seul participant belge aux JO de Nagano en 1998, se classe troisième dans le 5000 m. Vingt ans passent encore avant que Bart Swings devienne vice-champion olympique de la nouvelle épreuve de patinage de vitesse le départ groupé (mass-start) aux Jeux de Pyeongchang en 2018. Le Louvaniste s'est offert samedi une nouvelle médaille olympique, en or, faisant retentir la Brabançonne dans la capitale chinoise.