Les joueurs de l'équipe nationale belge masculine de hockey, championne olympique en titre, n'ont pas été récompensés individuellement lors des remises mercredi des FIH Hockey Stars Awards. L'Inde, médaillé de bronze chez les hommes et seulement 4e chez les femmes, a étonnamment empoché tous les trophées.

Alexander Hendrickx et Arthur Van Doren ont été devancés par la star indienne Harmanpreet Singh. Celui-ci, avec 52,11 points, a largement précédé Hendrickx, meilleur buteur à Tokyo (24,88 pts) et Van Doren (12,84), double lauréat en 2017 et 2018. Elu en 2019, Singh se succède à lui-même (les trophées n'avaient pas été remis en 2020 en raison de la pandémie).

Vincent Vanasch est quant à lui passé à côté d'une 4e récompense consécutive comme meilleur gardien mondial. L'Indien PR Sreejesh (58,34 pts), a en effet été sacré devant Vanasch (34,40) , renvoyé au 2e rang. Une place dont doit également se contenter le coach des Red Lions, Shane McLeod. Le Néo-Zélandais qui a conduit ses troupes aux succès européen, mondial et olympique, a terminé 2e avec 40,74 points, derrière l'entraîneur australien de l'Inde Graham Reid (50,93).

Pour clôturer la razzia indienne, le trophée de la Rising Star (meilleur espoir) est allé à Vivek Prasad. Chez les dames également, les championnes olympiques néerlandaises, championnes du monde et d'Europe, n'ont pas été récompensées.

Là aussi tous les prix sont revenus à l'Inde, avec la meilleure joueuse mondial pour Gurjit Kaur, la meilleure gardienne à Savita, comme Rising Star Sharmila Devi et pour clôturer le meilleur coach au Néerlandais Sjoerd Marijne, entraîneur de l'équipe indienne. Pour déterminer les gagnants, les votes des fédérations nationales (capitaines et entraîneurs, soit 50%), ont été ajoutés à ceux des fans et des joueurs (25%) ainsi que les médias (25%). Au total, 79 fédérations et 300.000 supporters ont voté.

Les joueurs de l'équipe nationale belge masculine de hockey, championne olympique en titre, n'ont pas été récompensés individuellement lors des remises mercredi des FIH Hockey Stars Awards. L'Inde, médaillé de bronze chez les hommes et seulement 4e chez les femmes, a étonnamment empoché tous les trophées.Alexander Hendrickx et Arthur Van Doren ont été devancés par la star indienne Harmanpreet Singh. Celui-ci, avec 52,11 points, a largement précédé Hendrickx, meilleur buteur à Tokyo (24,88 pts) et Van Doren (12,84), double lauréat en 2017 et 2018. Elu en 2019, Singh se succède à lui-même (les trophées n'avaient pas été remis en 2020 en raison de la pandémie). Vincent Vanasch est quant à lui passé à côté d'une 4e récompense consécutive comme meilleur gardien mondial. L'Indien PR Sreejesh (58,34 pts), a en effet été sacré devant Vanasch (34,40) , renvoyé au 2e rang. Une place dont doit également se contenter le coach des Red Lions, Shane McLeod. Le Néo-Zélandais qui a conduit ses troupes aux succès européen, mondial et olympique, a terminé 2e avec 40,74 points, derrière l'entraîneur australien de l'Inde Graham Reid (50,93). Pour clôturer la razzia indienne, le trophée de la Rising Star (meilleur espoir) est allé à Vivek Prasad. Chez les dames également, les championnes olympiques néerlandaises, championnes du monde et d'Europe, n'ont pas été récompensées. Là aussi tous les prix sont revenus à l'Inde, avec la meilleure joueuse mondial pour Gurjit Kaur, la meilleure gardienne à Savita, comme Rising Star Sharmila Devi et pour clôturer le meilleur coach au Néerlandais Sjoerd Marijne, entraîneur de l'équipe indienne. Pour déterminer les gagnants, les votes des fédérations nationales (capitaines et entraîneurs, soit 50%), ont été ajoutés à ceux des fans et des joueurs (25%) ainsi que les médias (25%). Au total, 79 fédérations et 300.000 supporters ont voté.