La Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, médaille d'or en 2016 à Rio, a conservé son titre olympique du 400 m féminin vendredi aux stade Olympique de Tokyo, où elle s'est imposée en 48.36 devant la Dominicaine Marileidy Paulino (49.20) et l'Amériaine Allyson Felix (49.66), qui est devenue l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire des Jeux.

Avec 10 médailles, Allyson Felix, 35 ans, dépasse la Jamaïcaine (devenue Slovène) Merlene Ottey, qui avait collectionné neuf médailles olympiques entre 1980 et 2000.

Allyson Felix, était déjà la seule athlète de l'histoire à avoir remporté six médailles d'or olympiques. Devenue maman en novembre 2018, la Californienne dispute ses 5e et derniers Jeux..

La Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, médaille d'or en 2016 à Rio, a conservé son titre olympique du 400 m féminin vendredi aux stade Olympique de Tokyo, où elle s'est imposée en 48.36 devant la Dominicaine Marileidy Paulino (49.20) et l'Amériaine Allyson Felix (49.66), qui est devenue l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire des Jeux. Avec 10 médailles, Allyson Felix, 35 ans, dépasse la Jamaïcaine (devenue Slovène) Merlene Ottey, qui avait collectionné neuf médailles olympiques entre 1980 et 2000. Allyson Felix, était déjà la seule athlète de l'histoire à avoir remporté six médailles d'or olympiques. Devenue maman en novembre 2018, la Californienne dispute ses 5e et derniers Jeux..