Sur la vidéo, on voit un policier sur une moto percuter soudain un policier roulant sur un vélo devant le porteur de la torche, alors que les deux policiers faisaient visiblement partie du cortège entourant la flamme.

On y voit aussi un homme se précipiter afin de faire un selfie devant les deux hommes étendus à terre.

La flamme olympique, qui doit entrer dans le mythique stade Maracana de Rio le 5 août pour la cérémonie d'ouverture des JO-2016, traverse tout le Brésil depuis début mai.

Et elle a connu un périple avec quelques accrocs. Elle l'avait commencé à Brasilia avec des manifestants sur son parcours, dans le contexte de la procédure en destitution de la présidente Dilma Rousseff.

Le mois dernier, un homme a tenté, et raté, d'éteindre la flamme avec un seau d'eau, dans l'Etat régional du Mato Grosso do Sul.

Une semaine avant, un rare jaguar en captivité, exhibé lors du parcours à Manaus en Amazonie, avait échappé au contrôle de ses gardes et s'était du coup fait tuer.

Sur la vidéo, on voit un policier sur une moto percuter soudain un policier roulant sur un vélo devant le porteur de la torche, alors que les deux policiers faisaient visiblement partie du cortège entourant la flamme.On y voit aussi un homme se précipiter afin de faire un selfie devant les deux hommes étendus à terre.La flamme olympique, qui doit entrer dans le mythique stade Maracana de Rio le 5 août pour la cérémonie d'ouverture des JO-2016, traverse tout le Brésil depuis début mai.Et elle a connu un périple avec quelques accrocs. Elle l'avait commencé à Brasilia avec des manifestants sur son parcours, dans le contexte de la procédure en destitution de la présidente Dilma Rousseff.Le mois dernier, un homme a tenté, et raté, d'éteindre la flamme avec un seau d'eau, dans l'Etat régional du Mato Grosso do Sul.Une semaine avant, un rare jaguar en captivité, exhibé lors du parcours à Manaus en Amazonie, avait échappé au contrôle de ses gardes et s'était du coup fait tuer.