La victoire est revenue à la Honda NSX-GT Concept du Français Frédéric Makowiecki et du Japonais Naoki Yamamoto. La Nissan GT-R de l'Italien Ronnie Quintarelli et du Japonais Tsugio Matsuda a terminé deuxième. Parti depuis la 11e place sur la grille de départ, Baguette a été l'auteur d'une formidable remontée en deuxième partie de course. "En qualification, nous avons loupé la Q2 pour 15 centièmes et c'est seulement à six dixièmes de la pole que nous avons classé notre voiture", a expliqué le pilote belge. "Pour la course, nous avons alterné pluies diluviennes et périodes calmes. C'est mon équipier Daisuke qui a pris le départ. Il a bouclé 22 tours avant de me rendre la NSX en 9e position. Grâce à son expérience, il m'a utilement conseillé dans le choix des pneus. C'est ainsi que j'ai opté pour des gommes intermédiaires pour effectuer 42 révolutions alors que la piste s'asséchait. Dans ces conditions délicates, les Dunlop ont fait merveille et j'ai pu remonter jusqu'au 3e rang. Pour les huit derniers tours, la pluie a refait son apparition de façon violente et c'est sous safety car que nous avons franchi le drapeau à damier." La prochaine épreuve, les 1000 km de Suzuka, se déroulera les 30 et 31 août. . (Belga)

La victoire est revenue à la Honda NSX-GT Concept du Français Frédéric Makowiecki et du Japonais Naoki Yamamoto. La Nissan GT-R de l'Italien Ronnie Quintarelli et du Japonais Tsugio Matsuda a terminé deuxième. Parti depuis la 11e place sur la grille de départ, Baguette a été l'auteur d'une formidable remontée en deuxième partie de course. "En qualification, nous avons loupé la Q2 pour 15 centièmes et c'est seulement à six dixièmes de la pole que nous avons classé notre voiture", a expliqué le pilote belge. "Pour la course, nous avons alterné pluies diluviennes et périodes calmes. C'est mon équipier Daisuke qui a pris le départ. Il a bouclé 22 tours avant de me rendre la NSX en 9e position. Grâce à son expérience, il m'a utilement conseillé dans le choix des pneus. C'est ainsi que j'ai opté pour des gommes intermédiaires pour effectuer 42 révolutions alors que la piste s'asséchait. Dans ces conditions délicates, les Dunlop ont fait merveille et j'ai pu remonter jusqu'au 3e rang. Pour les huit derniers tours, la pluie a refait son apparition de façon violente et c'est sous safety car que nous avons franchi le drapeau à damier." La prochaine épreuve, les 1000 km de Suzuka, se déroulera les 30 et 31 août. . (Belga)