La tête de série N.1, tenant du titre et triple vainqueur du tournoi, s'est incliné en 1 heure et 23 minutes devant son public, commettant trop d'erreurs face au solide 21e joueur mondial. C'est le deuxième trophée de la saison pour Youzhny, vainqueur du tournoi de Gstaad et déjà finaliste en 2009 à Valence. "J'ai essayé de tout donner, de gagner, mais je n'ai pas réussi", a dit Ferrer au public après la rencontre. "(Youzhny) a mérité cette victoire, il est davantage allé la chercher. Il faut savoir perdre", a-t-il reconnu. Ferrer, qui a atteint en 2013 son meilleur classement mondial (3e) et disputé sa première finale en Grand Chelem (Roland-Garros), s'est montré depuis plusieurs semaine très fébrile dans toutes les finales qu'il a disputées. L'année avait bien commencé pour lui avec deux titres (Auckland, Buenos Aires) et une demi-finale à l'Open d'Australie, mais il a ensuite enchaîné les défaites lors des finales suivantes disputées sur le circuit (Acapulco, Miami, Oeiras, Roland Garros et Stockholm), une liste à laquelle il faut désormais ajouter "son" tournoi de Valence. Cette défaite du joueur originaire de la région de Valence intervient à la veille de l'ouverture du tournoi Masters 1000 de Paris-Bercy, dont il est le tenant du titre. (Belga)

La tête de série N.1, tenant du titre et triple vainqueur du tournoi, s'est incliné en 1 heure et 23 minutes devant son public, commettant trop d'erreurs face au solide 21e joueur mondial. C'est le deuxième trophée de la saison pour Youzhny, vainqueur du tournoi de Gstaad et déjà finaliste en 2009 à Valence. "J'ai essayé de tout donner, de gagner, mais je n'ai pas réussi", a dit Ferrer au public après la rencontre. "(Youzhny) a mérité cette victoire, il est davantage allé la chercher. Il faut savoir perdre", a-t-il reconnu. Ferrer, qui a atteint en 2013 son meilleur classement mondial (3e) et disputé sa première finale en Grand Chelem (Roland-Garros), s'est montré depuis plusieurs semaine très fébrile dans toutes les finales qu'il a disputées. L'année avait bien commencé pour lui avec deux titres (Auckland, Buenos Aires) et une demi-finale à l'Open d'Australie, mais il a ensuite enchaîné les défaites lors des finales suivantes disputées sur le circuit (Acapulco, Miami, Oeiras, Roland Garros et Stockholm), une liste à laquelle il faut désormais ajouter "son" tournoi de Valence. Cette défaite du joueur originaire de la région de Valence intervient à la veille de l'ouverture du tournoi Masters 1000 de Paris-Bercy, dont il est le tenant du titre. (Belga)