Double tenant du titre et sept fois vainqueur à Rome (en 2005, 2006, 2007, 2009, 2010, 2012 et 2013), Nadal a plié, dominé dans les échanges, et n'a pas montré le meilleur de son jeu, à une semaine de Roland Garros où il visera une neuvième couronne. Après un premier set manqué, "Djoko" a pris le contrôle du match pour s'imposer pour la troisième fois au Foro Italico, après 2008 et 2011. La pause après Monte-Carlo, où il s'était fait mal au poignet, lui a fait du bien. "Faire l'impasse sur le tournoi de Madrid était la bonne décision", a-t-il dit. Il est visiblement armé pour contester une autre couronne de Nadal, celle de Paris, le seul grand chelem qui manque à son palmarès. Le deuxième affrontement de la saison entre les deux patrons du circuit, après la finale de Miami (6-3, 6-3 pour le Serbe) n'a pas été un grand cru. Mais Djokovic s'est quand même imposé pour la quatrième fois d'affilée contre le Majorquin et n'est plus mené que 22-19 (13-4 sur terre battue !) dans leur duel personnel. Il a conquis à Rome le 44-ème titre de sa carrière, le 3-ème cette saison après Indian Wells et Miami. (Belga)

Double tenant du titre et sept fois vainqueur à Rome (en 2005, 2006, 2007, 2009, 2010, 2012 et 2013), Nadal a plié, dominé dans les échanges, et n'a pas montré le meilleur de son jeu, à une semaine de Roland Garros où il visera une neuvième couronne. Après un premier set manqué, "Djoko" a pris le contrôle du match pour s'imposer pour la troisième fois au Foro Italico, après 2008 et 2011. La pause après Monte-Carlo, où il s'était fait mal au poignet, lui a fait du bien. "Faire l'impasse sur le tournoi de Madrid était la bonne décision", a-t-il dit. Il est visiblement armé pour contester une autre couronne de Nadal, celle de Paris, le seul grand chelem qui manque à son palmarès. Le deuxième affrontement de la saison entre les deux patrons du circuit, après la finale de Miami (6-3, 6-3 pour le Serbe) n'a pas été un grand cru. Mais Djokovic s'est quand même imposé pour la quatrième fois d'affilée contre le Majorquin et n'est plus mené que 22-19 (13-4 sur terre battue !) dans leur duel personnel. Il a conquis à Rome le 44-ème titre de sa carrière, le 3-ème cette saison après Indian Wells et Miami. (Belga)