Wawrinka affrontera dimanche en finale l'Espagnol Rafael Nadal (N.5), qui avait facilement disposé auparavant de son compatriote Pablo Andujar en deux sets 6-0, 6-4. Le Suisse disputera sa deuxième finale dans un Masters 1000, après celle perdue à Rome en 2008 face à Novak Djokovic. Il sera confronté à un défi extrêmement difficile, puisqu'il n'a jamais battu Nadal en huit confrontations. Le Majorquin jouera lui sa septième finale en sept tournois disputés cette année (quatre victoires). Wawrinka est cependant le joueur en forme du moment. Il a signé face à Berdych, finaliste en 2012, son 9e succès consécutif, après avoir remporté dimanche dernier le tournoi d'Oeiras (Portugal). Le Suisse a nettement dominé le premier set en breakant deux fois le Tchèque, pas dans un très bon jour. Berdych a cependant réagi dans la deuxième manche, en profitant de quelques fautes de Wawrinka. Dans le troisième set, le Tchèque semblait se diriger vers la victoire quand il a mené 4-2, 40-15 sur le service de son adversaire. Mais Wawrinka, qui avait montré quelques signes de nervosité juste avant, a retrouvé son calme pour écarter avec autorité ces deux balles de break. Il est ensuite parvenu à inverser la tendance. . (Belga)

Wawrinka affrontera dimanche en finale l'Espagnol Rafael Nadal (N.5), qui avait facilement disposé auparavant de son compatriote Pablo Andujar en deux sets 6-0, 6-4. Le Suisse disputera sa deuxième finale dans un Masters 1000, après celle perdue à Rome en 2008 face à Novak Djokovic. Il sera confronté à un défi extrêmement difficile, puisqu'il n'a jamais battu Nadal en huit confrontations. Le Majorquin jouera lui sa septième finale en sept tournois disputés cette année (quatre victoires). Wawrinka est cependant le joueur en forme du moment. Il a signé face à Berdych, finaliste en 2012, son 9e succès consécutif, après avoir remporté dimanche dernier le tournoi d'Oeiras (Portugal). Le Suisse a nettement dominé le premier set en breakant deux fois le Tchèque, pas dans un très bon jour. Berdych a cependant réagi dans la deuxième manche, en profitant de quelques fautes de Wawrinka. Dans le troisième set, le Tchèque semblait se diriger vers la victoire quand il a mené 4-2, 40-15 sur le service de son adversaire. Mais Wawrinka, qui avait montré quelques signes de nervosité juste avant, a retrouvé son calme pour écarter avec autorité ces deux balles de break. Il est ensuite parvenu à inverser la tendance. . (Belga)