L'athlète d'origine marocaine, Mohammed Mourhit, devenu belge en juillet 1997 par mariage, a annoncé, après plusieurs années passées dans la discrétion la plus complète, son retour à la compétition après une retraite prise en 2006.

"J'ai continué à courir, parfois même un peu en compétition sur la route, mais c'était toujours sans réel objectif", a expliqué Mourhit ce lundi. "Je fais partie d'un solide groupe d'entraînement à Ifrane et mes partenaires m'ont redonné le goût à la compétition et incité à tenter de revenir à un bon niveau. J'ai certes encore souffert de problèmes de blessure. J'ai trouvé la solution en Belgique où j'ai bénéficié des soins d'un podologue. Je cours désormais avec des semelles très adaptées".

Même s'il ne dispose à ce jour d'aucune licence que ce soit du côté de la LBFA (l'aile francophone) ou de la VAL (l'aile flamande de la fédération belge d'athlétisme), Mohammed Mourhit entend revenir à la compétition dès la Lotto-Cross Cup de Roulers le 27 novembre.

Objectif Londres

"Je reviendrai en Belgique une semaine plus tôt. Pour l'heure, je m'entraîne, comme je l'ai toujours fait, à Ifrane au Maroc. Mon projet est de travailler à fond pendant la saison hivernale, dans les cross, pour retrouver le niveau suffisant pour me qualifier pour les JO de

Londres sur 10.000 m. Je vais en tous cas essayer. Physiquement, du moins, je me sens très bien". Le minimum qualificatif fixé par le COIB est de 27:40.00.

Ex-double champion du monde de cross à Vilamoura (Por) en 2000 et à Ostende en 2011, Mourhit avait entre autres battu les records d'Europe, qu'il détient toujours, du 3.000 m (7:26.62, 18/08/2000 à Monaco) et du 5.000 m (12:49.71, 25/08/2000 à Bruxelles).

Son record d'Europe du 10.000 m (26:52.30) signé en 1999 avait été battu le 3 juin dernier par le Britannique Mo Farah (25:46.57).

Mourhit avait été convaincu de dopage et suspendu à deux reprises, en 2002 (EPO) et en 2004 (EPO). Il était toutefois revenu à la compétition en 2005 avec, entre autres, un chrono de 1h01:54 au semi-marathon de La Haye (P-B).

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'athlète d'origine marocaine, Mohammed Mourhit, devenu belge en juillet 1997 par mariage, a annoncé, après plusieurs années passées dans la discrétion la plus complète, son retour à la compétition après une retraite prise en 2006. "J'ai continué à courir, parfois même un peu en compétition sur la route, mais c'était toujours sans réel objectif", a expliqué Mourhit ce lundi. "Je fais partie d'un solide groupe d'entraînement à Ifrane et mes partenaires m'ont redonné le goût à la compétition et incité à tenter de revenir à un bon niveau. J'ai certes encore souffert de problèmes de blessure. J'ai trouvé la solution en Belgique où j'ai bénéficié des soins d'un podologue. Je cours désormais avec des semelles très adaptées". Même s'il ne dispose à ce jour d'aucune licence que ce soit du côté de la LBFA (l'aile francophone) ou de la VAL (l'aile flamande de la fédération belge d'athlétisme), Mohammed Mourhit entend revenir à la compétition dès la Lotto-Cross Cup de Roulers le 27 novembre. Objectif Londres "Je reviendrai en Belgique une semaine plus tôt. Pour l'heure, je m'entraîne, comme je l'ai toujours fait, à Ifrane au Maroc. Mon projet est de travailler à fond pendant la saison hivernale, dans les cross, pour retrouver le niveau suffisant pour me qualifier pour les JO de Londres sur 10.000 m. Je vais en tous cas essayer. Physiquement, du moins, je me sens très bien". Le minimum qualificatif fixé par le COIB est de 27:40.00. Ex-double champion du monde de cross à Vilamoura (Por) en 2000 et à Ostende en 2011, Mourhit avait entre autres battu les records d'Europe, qu'il détient toujours, du 3.000 m (7:26.62, 18/08/2000 à Monaco) et du 5.000 m (12:49.71, 25/08/2000 à Bruxelles). Son record d'Europe du 10.000 m (26:52.30) signé en 1999 avait été battu le 3 juin dernier par le Britannique Mo Farah (25:46.57). Mourhit avait été convaincu de dopage et suspendu à deux reprises, en 2002 (EPO) et en 2004 (EPO). Il était toutefois revenu à la compétition en 2005 avec, entre autres, un chrono de 1h01:54 au semi-marathon de La Haye (P-B). Sportfootmagazine.be, avec Belga