Champion d'Europe de cross-country, Atelaw Bekele est accusé d'avoir manqué trois contrôles anti-dopage. A trois reprises, des contrôleurs se sont en effet présentés à une adresse où Bekele ne se trouvait pas. Selon les règlements de l'AMA, l'Agence mondiale antidopage, trois contrôles manqués équivalent à un contrôle positif. Bekele risque donc d'être suspendu. Dans le cadre de la lutte antidopage, les sportifs de haut niveau sont en effet tenus de d'indiquer leurs "whereabouts" afin de pouvoir être localisés pour un contrôle antidopage. Atelaw Bekele, 24 ans, est arrivé en Belgique en 2004 en tant que réfugié politique. Il a obtenu la nationalité belge en 2008. Outre son titre de champion d'Europe, Bekele a été champion de Belgique de cross-country en 2009 et 2011 et a remporté la dernière édition de la CrossCup. Bekele est un des 30 nominés pour le Trophée du Sportif belge de l'année 2012. (PETER DECONINCK)

Champion d'Europe de cross-country, Atelaw Bekele est accusé d'avoir manqué trois contrôles anti-dopage. A trois reprises, des contrôleurs se sont en effet présentés à une adresse où Bekele ne se trouvait pas. Selon les règlements de l'AMA, l'Agence mondiale antidopage, trois contrôles manqués équivalent à un contrôle positif. Bekele risque donc d'être suspendu. Dans le cadre de la lutte antidopage, les sportifs de haut niveau sont en effet tenus de d'indiquer leurs "whereabouts" afin de pouvoir être localisés pour un contrôle antidopage. Atelaw Bekele, 24 ans, est arrivé en Belgique en 2004 en tant que réfugié politique. Il a obtenu la nationalité belge en 2008. Outre son titre de champion d'Europe, Bekele a été champion de Belgique de cross-country en 2009 et 2011 et a remporté la dernière édition de la CrossCup. Bekele est un des 30 nominés pour le Trophée du Sportif belge de l'année 2012. (PETER DECONINCK)