"Je continue à y croire mais je ne pensais pas que ma maladie allait me toucher à ce point. je n'ai tout simplement plus de jambes après 180-200 mètres et je dois lutter dans la dernière ligne droite du 400 mètres. La pluie et le retard du meeting ont certes joué une rôle mais je ne suis pas au sommet de ma forme. Je dois toutefois rester motivé et y croire. Il faut absolument que je retrouve mon niveau au plus vite mais j'avoue que ça fait longtemps que je ne m'étais plus senti aussi mal." Jonathan Borlée, qui n'est pas encore qualifié pour l'Euro de Zurich (46.31 à Bruxelles, minimum 45.95), participera au 200 m du meeting de Glasgow, en principe au 400 mètres du meeting d'Heusden ainsi qu'aux championnats de Belgique. (Belga)

"Je continue à y croire mais je ne pensais pas que ma maladie allait me toucher à ce point. je n'ai tout simplement plus de jambes après 180-200 mètres et je dois lutter dans la dernière ligne droite du 400 mètres. La pluie et le retard du meeting ont certes joué une rôle mais je ne suis pas au sommet de ma forme. Je dois toutefois rester motivé et y croire. Il faut absolument que je retrouve mon niveau au plus vite mais j'avoue que ça fait longtemps que je ne m'étais plus senti aussi mal." Jonathan Borlée, qui n'est pas encore qualifié pour l'Euro de Zurich (46.31 à Bruxelles, minimum 45.95), participera au 200 m du meeting de Glasgow, en principe au 400 mètres du meeting d'Heusden ainsi qu'aux championnats de Belgique. (Belga)