Placé au couloir 4, Antoine Gillet, premier relayeur passait le bâton en 4e position à Kevin Borlée qui plaçait les Belges en tête à mi-course. Arnaud Ghislain ensuite devait concéder deux places, dépassé par la Russie et la Grande-Bretagne. Le dernier relais était pour Tim Rummens qui rivalisait encore un peu avec le relayeur polonais, mais terminait en définitive 5e en 3:07.98. La Grande-Bretagne s'est imposée en 3:05.78 devant la Russie (3:06.96) et la Pologne (3:07.53). La Grande-Bretagne a un moment été disqualifiée mais a rapidement obtenu gain de cause en appel, conservant sa médaille d'or. C'est ensuite la Pologne qui a été disqualifiée. La République tchèque, qui avait terminé 4e du relais en 3:07.64, monte ainsi sur la 3e place du podium, tandis que la Belgique hérite de la 4e place. La Belgique avait décroché la médaille de bronze de l'Euro en salle il y a deux ans à Paris. Les Belges sont aussi champions d'Europe en titre du 4x400 m en plein air. A Göteborg, Jacques Borlée devait compter avec la blessure de Jonathan Borlée et le retrait de Nils Duerinck. (DTC)

Placé au couloir 4, Antoine Gillet, premier relayeur passait le bâton en 4e position à Kevin Borlée qui plaçait les Belges en tête à mi-course. Arnaud Ghislain ensuite devait concéder deux places, dépassé par la Russie et la Grande-Bretagne. Le dernier relais était pour Tim Rummens qui rivalisait encore un peu avec le relayeur polonais, mais terminait en définitive 5e en 3:07.98. La Grande-Bretagne s'est imposée en 3:05.78 devant la Russie (3:06.96) et la Pologne (3:07.53). La Grande-Bretagne a un moment été disqualifiée mais a rapidement obtenu gain de cause en appel, conservant sa médaille d'or. C'est ensuite la Pologne qui a été disqualifiée. La République tchèque, qui avait terminé 4e du relais en 3:07.64, monte ainsi sur la 3e place du podium, tandis que la Belgique hérite de la 4e place. La Belgique avait décroché la médaille de bronze de l'Euro en salle il y a deux ans à Paris. Les Belges sont aussi champions d'Europe en titre du 4x400 m en plein air. A Göteborg, Jacques Borlée devait compter avec la blessure de Jonathan Borlée et le retrait de Nils Duerinck. (DTC)