"J'ai suivi la même tactique d'en séries. Ils (les adversaires, ndlr) sont très très forts. Il ne faut pas attendre le sprint. Quand on est aux avant-postes on évite toutes ces bousculades (dont ont été victimes trois coureurs lors de deux chutes, aux 900 et aux 1100 m. D'abord l'Irlandais Lionaird puis l'Ukrainien Maslov et le Britannique Grice, ndlr). Je savais que Mekhissi allait partir aux 400 m. C'est un grand champion. Après j'ai essayé de résister le plus possible. Les 200 derniers mètres, c'est savoir récupérer après une course où on a été à fond. C'est une question de récupération et d'expérience." "Chez les jeunes, j'étais un gars timide, je me laissais pousser. Je subissais la course. Cette année, je ne me laisse plus faire." "Je suis très jeune (22 ans), j'ai encore beaucoup de paramètres à travailler notamment la vitesse, la résistance. C'est mon premier championnat. Ca lance ma carrière. Je termine 8e. Je remercie Dieu, mes parents, mon coach aussi." "L'année prochaine ce sont les Mondiaux (à Pékin), dans deux ans les JO (à Rio), ce sont les objectifs. C'est bien parti." (Belga)

"J'ai suivi la même tactique d'en séries. Ils (les adversaires, ndlr) sont très très forts. Il ne faut pas attendre le sprint. Quand on est aux avant-postes on évite toutes ces bousculades (dont ont été victimes trois coureurs lors de deux chutes, aux 900 et aux 1100 m. D'abord l'Irlandais Lionaird puis l'Ukrainien Maslov et le Britannique Grice, ndlr). Je savais que Mekhissi allait partir aux 400 m. C'est un grand champion. Après j'ai essayé de résister le plus possible. Les 200 derniers mètres, c'est savoir récupérer après une course où on a été à fond. C'est une question de récupération et d'expérience." "Chez les jeunes, j'étais un gars timide, je me laissais pousser. Je subissais la course. Cette année, je ne me laisse plus faire." "Je suis très jeune (22 ans), j'ai encore beaucoup de paramètres à travailler notamment la vitesse, la résistance. C'est mon premier championnat. Ca lance ma carrière. Je termine 8e. Je remercie Dieu, mes parents, mon coach aussi." "L'année prochaine ce sont les Mondiaux (à Pékin), dans deux ans les JO (à Rio), ce sont les objectifs. C'est bien parti." (Belga)