La substance incriminée n'a pas été communiqué et Traves Smikle jure qu'il n'a pas délibérément pris de produits interdits. "Comme athlète, tu es responsable de ce qui se trouve dans ton corps, mais je n'ai jamais consciemment et délibérément eu recours à des substances interdites", a réagit Traves Smikle, 21 ans, qui a disputé les jeux Olympiques de Londres l'été dernier sans pouvoir se qualifier pour la finale du disque. "Je suis vraiment triste et surpris parce que je n'ai jamais essayé de tricher et je me suis toujours considéré comme un ambassadeur du sport et fervent supporter des contrôles anti-dopages." Dans l'attente du résultat de l'analyse de l'échantillon B qu'il a demandée, Traves Smikle s'est dit aussi "choqué et embarrassé" par ce contrôle positif alors que son pays doit faire face déjà à l'annonce du contrôle positif de deux de ses sprinters et d'un autre lanceur de disque. Asafa Powell (100m), Sherone Simpson (vice-championne olympique du 4x100m) et Allison Randall sont les trois autres athlètes de la Jamaïque à avoir été annoncé positif. Ils nient tous avoir eu recours au dopage. Des sources proches de l'athlétisme jamaïcain prétendent qu'un 5 athlète, junior, a aussi été testé positif lors des trials en juin dernier. (Belga)

La substance incriminée n'a pas été communiqué et Traves Smikle jure qu'il n'a pas délibérément pris de produits interdits. "Comme athlète, tu es responsable de ce qui se trouve dans ton corps, mais je n'ai jamais consciemment et délibérément eu recours à des substances interdites", a réagit Traves Smikle, 21 ans, qui a disputé les jeux Olympiques de Londres l'été dernier sans pouvoir se qualifier pour la finale du disque. "Je suis vraiment triste et surpris parce que je n'ai jamais essayé de tricher et je me suis toujours considéré comme un ambassadeur du sport et fervent supporter des contrôles anti-dopages." Dans l'attente du résultat de l'analyse de l'échantillon B qu'il a demandée, Traves Smikle s'est dit aussi "choqué et embarrassé" par ce contrôle positif alors que son pays doit faire face déjà à l'annonce du contrôle positif de deux de ses sprinters et d'un autre lanceur de disque. Asafa Powell (100m), Sherone Simpson (vice-championne olympique du 4x100m) et Allison Randall sont les trois autres athlètes de la Jamaïque à avoir été annoncé positif. Ils nient tous avoir eu recours au dopage. Des sources proches de l'athlétisme jamaïcain prétendent qu'un 5 athlète, junior, a aussi été testé positif lors des trials en juin dernier. (Belga)