Dans cette liste de 31 ne figure cependant pas, par exemple, Asli Cakir Alptekin alors que la médaillée d'or des jeux de Londres sur 1.500m a été contrôlée positive en mai dernier pour la 2e fois de sa carrière. "Les athlètes ont été reconnus coupables d'infraction aux lois anti dopages strictes du pays à la suite de tests menés par l'agence turque antidopage (TADA)", a exprimé dans un communiqué Ugur Erderner, président du Comité olympique turc et membre du conseil d'administration de l'Agence mondiale antidopage (AMA). "C'est un signal clair du sérieux avec lequel la Turquie considère le problème global du dopage. C'est le résultat du renforcement de la politique antidopage mise en place depuis plus de six mois en Turquie. Elle sera encore renforcée via la réattribution par l'AMA d'une licence pour son laboratoire antidopa ge qui doit avoir lieu à Ankara en fin d'année", a-t-il ajouté. Les nombreuses accusations portées contre les sportifs turcs ont poussé le président de la Fédération, Mehmet Terzi, à démissionner la semaine dernière du poste qu'il occupait depuis neuf ans. (Belga)

Dans cette liste de 31 ne figure cependant pas, par exemple, Asli Cakir Alptekin alors que la médaillée d'or des jeux de Londres sur 1.500m a été contrôlée positive en mai dernier pour la 2e fois de sa carrière. "Les athlètes ont été reconnus coupables d'infraction aux lois anti dopages strictes du pays à la suite de tests menés par l'agence turque antidopage (TADA)", a exprimé dans un communiqué Ugur Erderner, président du Comité olympique turc et membre du conseil d'administration de l'Agence mondiale antidopage (AMA). "C'est un signal clair du sérieux avec lequel la Turquie considère le problème global du dopage. C'est le résultat du renforcement de la politique antidopage mise en place depuis plus de six mois en Turquie. Elle sera encore renforcée via la réattribution par l'AMA d'une licence pour son laboratoire antidopa ge qui doit avoir lieu à Ankara en fin d'année", a-t-il ajouté. Les nombreuses accusations portées contre les sportifs turcs ont poussé le président de la Fédération, Mehmet Terzi, à démissionner la semaine dernière du poste qu'il occupait depuis neuf ans. (Belga)