"Je sais à présent ce que je vais faire ces deux prochains mois... #rehab. Le plus grand point d'interrogation est pour moi de savoir comment cela a pu arriver. Je ne l'ai pas du tout senti venir. Et je n'ai même jamais eu mal à mon tendon à gauche...", a regretté Hannelore Desmet qui revenait à peine d'une blessure au tendon d'Achille à son pied droit survenue en mai de l'an dernier. "Je ne peux rien me reprocher", poursuit Hannelore Desmet, "la rééducation de mon tendon d'Achille droit s'était passé mieux que prévue et j'avais repris les entraînements sans aucune appréhension. Je dois à présent à nouveau reporter la date de mon retour. Seul éclaircie, je n'ai pas aussi mal qu'il y a 9 mois !" La Limbourgeoise, qui a fêté ses 25 ans le 25 février dernier, doit rester dans le plâtre durant 9 semaines puis entamer sa rééducation. (Belga)

"Je sais à présent ce que je vais faire ces deux prochains mois... #rehab. Le plus grand point d'interrogation est pour moi de savoir comment cela a pu arriver. Je ne l'ai pas du tout senti venir. Et je n'ai même jamais eu mal à mon tendon à gauche...", a regretté Hannelore Desmet qui revenait à peine d'une blessure au tendon d'Achille à son pied droit survenue en mai de l'an dernier. "Je ne peux rien me reprocher", poursuit Hannelore Desmet, "la rééducation de mon tendon d'Achille droit s'était passé mieux que prévue et j'avais repris les entraînements sans aucune appréhension. Je dois à présent à nouveau reporter la date de mon retour. Seul éclaircie, je n'ai pas aussi mal qu'il y a 9 mois !" La Limbourgeoise, qui a fêté ses 25 ans le 25 février dernier, doit rester dans le plâtre durant 9 semaines puis entamer sa rééducation. (Belga)