Geert Cheyns, le procureur du VDT, estime que Bekele a délibérément manqué un contrôle antidopage le 8 février 2012 à Addis Adeba, en Ethiopie. Le médecin contrôle n'a pas trouvé Bekele à l'adresse qu'il avait indiquée, l'hôtel Ararat, ce qui est considéré par le procureur comme un cas de dopage. Chris Vandebroeck, l'avocat de Bekele, estime pour sa part qu'il n'y a pas assez de preuves dans le dossier. Il demande un simple avertissement. Atelaw Bekele, 25 ans, était présent lundi soir. Il avait été convoqué le 20 novembre, mais l'affaire avait été déplacée à la demande de ses avocats. Atelaw Bekele était arrivé comme réfugié politique éthiopien en 2004. Il avait obtenu la nationalité belge en 2008. Il a été sacré champion de Belgique de cross en 2009 et 2011 et a remporté la dernière édition de la CrossCup. En 2011, Bekele était devenu le premier Belge de l'histoire à remporter le titre européen de cross. Il n'a pu confirmer son titre se classant 58e à Budapest du dernier Euro. (VIRGINIE LEFOUR)

Geert Cheyns, le procureur du VDT, estime que Bekele a délibérément manqué un contrôle antidopage le 8 février 2012 à Addis Adeba, en Ethiopie. Le médecin contrôle n'a pas trouvé Bekele à l'adresse qu'il avait indiquée, l'hôtel Ararat, ce qui est considéré par le procureur comme un cas de dopage. Chris Vandebroeck, l'avocat de Bekele, estime pour sa part qu'il n'y a pas assez de preuves dans le dossier. Il demande un simple avertissement. Atelaw Bekele, 25 ans, était présent lundi soir. Il avait été convoqué le 20 novembre, mais l'affaire avait été déplacée à la demande de ses avocats. Atelaw Bekele était arrivé comme réfugié politique éthiopien en 2004. Il avait obtenu la nationalité belge en 2008. Il a été sacré champion de Belgique de cross en 2009 et 2011 et a remporté la dernière édition de la CrossCup. En 2011, Bekele était devenu le premier Belge de l'histoire à remporter le titre européen de cross. Il n'a pu confirmer son titre se classant 58e à Budapest du dernier Euro. (VIRGINIE LEFOUR)