L'une et l'autre possédaient de solides arguments avec trois titres conquis (100/200 et 4X100 m) aux Mondiaux de Moscou, en août dernier. La double championne olympique du 100 m (2008/2012) était restée en lice avec la Néo-Zélandaise Valerie Adams, quadruple championne du monde au lancer du poids, et la Tchèque Zuzana Hejnova, couronnée sur 400 m haies à Moscou. L'opposition paraissait plus conséquente pour Bolt, les deux autres finalistes étant l'Ukrainien Bohdan Bondarenko (hauteur) et le demi-fondeur britannique Mohamed Farah. Bondarenko a permis à sa discipline de retrouver des sommets inconnus depuis 19 ans et le record du monde du Cubain Javier Sotomayor (2,45 m), que l'Ukrainien a tenté de battre à trois reprises cette saison. D'origine somalienne, Farah s'est paré de deux médailles d'or aux Mondiaux 2013 (5.000/10.000 m), un an après un doublé identique aux JO de Londres. (Belga)

L'une et l'autre possédaient de solides arguments avec trois titres conquis (100/200 et 4X100 m) aux Mondiaux de Moscou, en août dernier. La double championne olympique du 100 m (2008/2012) était restée en lice avec la Néo-Zélandaise Valerie Adams, quadruple championne du monde au lancer du poids, et la Tchèque Zuzana Hejnova, couronnée sur 400 m haies à Moscou. L'opposition paraissait plus conséquente pour Bolt, les deux autres finalistes étant l'Ukrainien Bohdan Bondarenko (hauteur) et le demi-fondeur britannique Mohamed Farah. Bondarenko a permis à sa discipline de retrouver des sommets inconnus depuis 19 ans et le record du monde du Cubain Javier Sotomayor (2,45 m), que l'Ukrainien a tenté de battre à trois reprises cette saison. D'origine somalienne, Farah s'est paré de deux médailles d'or aux Mondiaux 2013 (5.000/10.000 m), un an après un doublé identique aux JO de Londres. (Belga)