Profitant d'un tableau dégagé après l'hécatombe des favoris espagnols, dont le N.1 mondial Rafael Nadal et N.5 David Ferrer, le joueur nippon a écarté sans trembler le 65e joueur mondial en 1 heure et 13 minutes. Giraldo, qui ne compte aucun titre majeur sur le circuit ATP, n'a rivalisé qu'en début de rencontre lorsqu'il a pris le service de Nishikori pour mener 2-0. Mais il a semblé sortir de son match lorsqu'il a haussé le ton avec l'arbitre pour le gain d'un point et le Japonais en a profité pour l'assommer par son tennis sûr et précis, enchaînant les jeux pour remporter la première manche (6-2). Nishikori, 24 ans, a continué sur sa lancée dans le second set en breakant d'entrée le Colombien, qui a commencé à montrer des signes d'énervement, frappant le sol avec sa raquette ou ratant une volée abordable. Très difficile à bouger, surtout quand il tient le score, le Japonais a tranquillement géré la seconde manche en breakant une deuxième fois Giraldo et en concluant la partie sur sa troisième balle de match. Pour Nishikori, ce premier titre sur terre, en particulier en Espagne, intervient au meilleur moment alors que se profilent le Masters 1000 de Madrid puis Roland-Garros. "C'était un grand match aujourd'hui, a commenté le Japonais. J'espère revenir l'an prochain ici pour défendre ce titre. Ce n'est pas facile de le remporter avec tous les joueurs espagnols qui jouent ici." . (Belga)

Profitant d'un tableau dégagé après l'hécatombe des favoris espagnols, dont le N.1 mondial Rafael Nadal et N.5 David Ferrer, le joueur nippon a écarté sans trembler le 65e joueur mondial en 1 heure et 13 minutes. Giraldo, qui ne compte aucun titre majeur sur le circuit ATP, n'a rivalisé qu'en début de rencontre lorsqu'il a pris le service de Nishikori pour mener 2-0. Mais il a semblé sortir de son match lorsqu'il a haussé le ton avec l'arbitre pour le gain d'un point et le Japonais en a profité pour l'assommer par son tennis sûr et précis, enchaînant les jeux pour remporter la première manche (6-2). Nishikori, 24 ans, a continué sur sa lancée dans le second set en breakant d'entrée le Colombien, qui a commencé à montrer des signes d'énervement, frappant le sol avec sa raquette ou ratant une volée abordable. Très difficile à bouger, surtout quand il tient le score, le Japonais a tranquillement géré la seconde manche en breakant une deuxième fois Giraldo et en concluant la partie sur sa troisième balle de match. Pour Nishikori, ce premier titre sur terre, en particulier en Espagne, intervient au meilleur moment alors que se profilent le Masters 1000 de Madrid puis Roland-Garros. "C'était un grand match aujourd'hui, a commenté le Japonais. J'espère revenir l'an prochain ici pour défendre ce titre. Ce n'est pas facile de le remporter avec tous les joueurs espagnols qui jouent ici." . (Belga)