On l'a toutefois senti plus éloigné de la sortie après la victoire, 1-2 (deux buts de Robin van Persie) de samedi après-midi à Norwich. "Arsenal est le club de ma vie", a-t-il en effet déclaré. "J'y suis totalement impliqué".

Revenant sur les débuts difficiles de son équipe après les départs de Cesc Fabregas et Samir Nasri, Wenger a confié à l'Equipe qu'il a vraiment "vécu de très sales moments", et avait même eu "le sentiment que quelque chose se terminait".

Mais il a pu compter sur le soutien du club en interne, et a été applaudi lors de la dernière assemblée générale. "Les gens ont compris que je fais mon possible. Que j'ai été solide dans la tempête. Mais on vient de loin. Il a fallu reconstruire dans un climat de manque de confiance absolu. Ça prend du temps".

Revenant sur l'interview à l'Equipe, Wenger précise qu'il s'agissait d'une simple conversation où l'hypothèse d'un départ éventuel n'était envisagée que dans le bien du club, au cas où les résultats auraient été en-dessous des objectifs. "Ce n'était en aucun cas un projet de carrière..."

Arsène Wenger a réussi le doublé avec Arsenal en 1998 et 2002, remportant encore un 3-ème titre en 2004, et une 3-ème coupe en 2005, mais plus rien depuis...

SportMagazine.be, avec Belga.

On l'a toutefois senti plus éloigné de la sortie après la victoire, 1-2 (deux buts de Robin van Persie) de samedi après-midi à Norwich. "Arsenal est le club de ma vie", a-t-il en effet déclaré. "J'y suis totalement impliqué". Revenant sur les débuts difficiles de son équipe après les départs de Cesc Fabregas et Samir Nasri, Wenger a confié à l'Equipe qu'il a vraiment "vécu de très sales moments", et avait même eu "le sentiment que quelque chose se terminait". Mais il a pu compter sur le soutien du club en interne, et a été applaudi lors de la dernière assemblée générale. "Les gens ont compris que je fais mon possible. Que j'ai été solide dans la tempête. Mais on vient de loin. Il a fallu reconstruire dans un climat de manque de confiance absolu. Ça prend du temps". Revenant sur l'interview à l'Equipe, Wenger précise qu'il s'agissait d'une simple conversation où l'hypothèse d'un départ éventuel n'était envisagée que dans le bien du club, au cas où les résultats auraient été en-dessous des objectifs. "Ce n'était en aucun cas un projet de carrière..." Arsène Wenger a réussi le doublé avec Arsenal en 1998 et 2002, remportant encore un 3-ème titre en 2004, et une 3-ème coupe en 2005, mais plus rien depuis... SportMagazine.be, avec Belga.