Deux nouveaux matches des huitièmes de finales se sont déroulés mercredi soir. Arsenal a vaincu le signe indien en s'imposant contre le FC Barcelone et le Shakhtar Donetsk a remporté son duel face à Rome.

Arsenal - Barcelone : tête d'affiche de ces huitièmes de finales, le match a tenu toutes ces promesses. Les deux équipes ont joué l'attaque d'entrée de jeu. Mais c'est l'attaquant néerlandais d'Arsenal, Robin Van Persie (10 buts en 7 matches), qui s'est mis en évidence le premier avec un tir arrêté par le gardien espagnol. Le Barça, un peu perdu en début du match, a trouvé petit à petit ses marques en témoigne le petit ballon piqué de Lionel Messi qui échoue juste à côté du poteau gauche. Quelques minutes plus tard, Messi offre un caviar à David Villa qui place le ballon entre les jambes du gardien d'Arsenal : 0 - 1 pour Barcelone. Après ce but encaissé par les Anglais, les occasions se sont fait attendre. Mais à la 78e minute, Robin Van Persie a décoché un tir croisé à ras de terre qui est passé entre le poteau et Victor Valdès. 300 secondes plus tard, Arshavin donna la victoire aux Anglais dans un stade en folie. L'équipe d'Arsenal a enfin battu les équipiers de Lionel Messi (1 victoire sur 6 confrontations). Le match retour le 8 mars prochain vaudra le détour.

AS Rome - Shakhtar Donetsk : comme annoncé mercredi, les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk ne sont pas là pour faire de la figuration. Et ils l'ont prouvé en allant gagné 2 - 3 sur le terrain de l'AS Rome. Après le premier but romain venu des pieds de Perrotta (28e), les (trop) nombreuses erreurs défensives de l'équipe romaine ont permis aux attaquants brésiliens (Jadson (29e), Douglas Costa (36e), L. Adriano (41e)) du Shakhtar de mettre trois buts avant la mi-temps. Malgré le beau but de Jeremy Menez (61e), les Ukrainiens remportent ce match aller et peuvent voir le match retour avec plus de sérénité.

Pierre Vandevelde (stg)

Deux nouveaux matches des huitièmes de finales se sont déroulés mercredi soir. Arsenal a vaincu le signe indien en s'imposant contre le FC Barcelone et le Shakhtar Donetsk a remporté son duel face à Rome. Arsenal - Barcelone : tête d'affiche de ces huitièmes de finales, le match a tenu toutes ces promesses. Les deux équipes ont joué l'attaque d'entrée de jeu. Mais c'est l'attaquant néerlandais d'Arsenal, Robin Van Persie (10 buts en 7 matches), qui s'est mis en évidence le premier avec un tir arrêté par le gardien espagnol. Le Barça, un peu perdu en début du match, a trouvé petit à petit ses marques en témoigne le petit ballon piqué de Lionel Messi qui échoue juste à côté du poteau gauche. Quelques minutes plus tard, Messi offre un caviar à David Villa qui place le ballon entre les jambes du gardien d'Arsenal : 0 - 1 pour Barcelone. Après ce but encaissé par les Anglais, les occasions se sont fait attendre. Mais à la 78e minute, Robin Van Persie a décoché un tir croisé à ras de terre qui est passé entre le poteau et Victor Valdès. 300 secondes plus tard, Arshavin donna la victoire aux Anglais dans un stade en folie. L'équipe d'Arsenal a enfin battu les équipiers de Lionel Messi (1 victoire sur 6 confrontations). Le match retour le 8 mars prochain vaudra le détour. AS Rome - Shakhtar Donetsk : comme annoncé mercredi, les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk ne sont pas là pour faire de la figuration. Et ils l'ont prouvé en allant gagné 2 - 3 sur le terrain de l'AS Rome. Après le premier but romain venu des pieds de Perrotta (28e), les (trop) nombreuses erreurs défensives de l'équipe romaine ont permis aux attaquants brésiliens (Jadson (29e), Douglas Costa (36e), L. Adriano (41e)) du Shakhtar de mettre trois buts avant la mi-temps. Malgré le beau but de Jeremy Menez (61e), les Ukrainiens remportent ce match aller et peuvent voir le match retour avec plus de sérénité. Pierre Vandevelde (stg)