Encore trois titres et il se hissera à la hauteur de celui qui dispose actuellement du record en la matière et qui est ... son conseiller privilégié chez KTM, Stefan Everts (10 titres mondiaux). Le petit Sicilien de 28 ans (il les fêtera le 23 septembre) fut intransigeant cette saison, comme il l'avait souvent été dans le passé. En 1992 (il avait à peine 7 ans), le natif de Patti participa à sa première compétition. Ensuite, jusqu'en 1998, après avoir acquis quelques titres régionaux, il gravit tous les échelons: mini, 65, 85 et 125. Vint le grand départ en GP, lequel aboutit à une 3ème place en MX2 derrière les ténors: Ben Townley et Tyla Rattray (2004). Cette année-là, il gagne aussi son premier GP et pas n'importe lequel, celui de la Citadelle à Namur! Un signe ? Sans doute. Une brillante carrière venait de débuter avec la collaboration de son mentor, Claudio De Carli, qui ne le quittera plus. Il décroche son premier titre mondial MX2 sur une Yamaha en 2005, mais il échoue l'année suivante à 18 points de Christophe Pourcel. A partir de là, les titres mondiaux s'enchaînent. Une seconde couronne s'articule sur la première en 2007. Toujours sur Yamaha. La même année, en fin de saison, il tente un premier essai en MX1 et, stupeur!, il gagne le GP d'Angleterre. Malgré quoi, il reste en MX2 en 2008. Mais après 4 succès en GP et un duel serré avec Rattray, il se blesse en Afrique du Sud aux deux tiers du championnat. Remis sur pied en 2009, il s'oriente fermement vers la MX1. Toujours sur Yamaha. C'est la consécration! Irrésistible, il aligne 4 titres mondiaux (dont 3 sur KTM) prélude, ce dimanche, à une 5ème couronne dans la catégorie "reine". (Belga)

Encore trois titres et il se hissera à la hauteur de celui qui dispose actuellement du record en la matière et qui est ... son conseiller privilégié chez KTM, Stefan Everts (10 titres mondiaux). Le petit Sicilien de 28 ans (il les fêtera le 23 septembre) fut intransigeant cette saison, comme il l'avait souvent été dans le passé. En 1992 (il avait à peine 7 ans), le natif de Patti participa à sa première compétition. Ensuite, jusqu'en 1998, après avoir acquis quelques titres régionaux, il gravit tous les échelons: mini, 65, 85 et 125. Vint le grand départ en GP, lequel aboutit à une 3ème place en MX2 derrière les ténors: Ben Townley et Tyla Rattray (2004). Cette année-là, il gagne aussi son premier GP et pas n'importe lequel, celui de la Citadelle à Namur! Un signe ? Sans doute. Une brillante carrière venait de débuter avec la collaboration de son mentor, Claudio De Carli, qui ne le quittera plus. Il décroche son premier titre mondial MX2 sur une Yamaha en 2005, mais il échoue l'année suivante à 18 points de Christophe Pourcel. A partir de là, les titres mondiaux s'enchaînent. Une seconde couronne s'articule sur la première en 2007. Toujours sur Yamaha. La même année, en fin de saison, il tente un premier essai en MX1 et, stupeur!, il gagne le GP d'Angleterre. Malgré quoi, il reste en MX2 en 2008. Mais après 4 succès en GP et un duel serré avec Rattray, il se blesse en Afrique du Sud aux deux tiers du championnat. Remis sur pied en 2009, il s'oriente fermement vers la MX1. Toujours sur Yamaha. C'est la consécration! Irrésistible, il aligne 4 titres mondiaux (dont 3 sur KTM) prélude, ce dimanche, à une 5ème couronne dans la catégorie "reine". (Belga)