Cette confrontation entre Blues et Red Devils restera pour longtemps dans les mémoires. Chelsea, à domicile, menait 3-0 à la 51e minute et se dirigeait vers un succès de prestige sur le champion en titre. Sturridge avait poussé Evans à marquer contre son camp après avoir humilié Evra (1-0, 36) puis Mata d'une magnifique volée du gauche après 24 secondes en seconde période (2-0, 46) et Luiz de la tête avec l'aide de Ferdinand (3-0, 51) avaient cloué United, pourtant supérieur, au pilori.

Et puis tout a basculé. Sous l'impulsion d'un excellent coaching de Sir Alex Ferguson (entrées de Hernandez et Scholes), Rooney a inscrit deux penalties, dont le second très sévère après une faute d'Ivanovic sur Welbeck, en l'espace de 11 minutes (3-1, 58 et 3-2, 69) avant que Hernandez, laissé seul par Luiz, ne conclut le formidable retour des Mancuniens (3-3, 84).

Mais pendant 90 minutes, les deux équipes ont offert un spectacle exceptionnel qui démontre encore pourquoi la Premier League reste le meilleur championnat au monde. Les deux gardiens, Cech pour Chelsea et De Gea pour United, ont réalisé des arrêts décisifs, notamment celui de l'Espagnol pour sortir un coup franc de Mata qui se dirigeait en pleine lucarne (90+1). Cahill aurait pu être exclu pour Chelsea après 11 minutes alors que Torres a manqué une grosse occasion (77).

L'arrêt de De Gea :

Cette saison, les matches entre équipe du Top 4 (MU, Manchester City, Arsenal et Chelsea) ont accouché d'une moyenne incroyable de 5,25 buts par rencontre.

Ce point arraché par MU pourrait se révéler précieux en fin de saison mais les partenaires de Wayne Rooney restent néanmoins à deux longueurs de Manchester City.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Cette confrontation entre Blues et Red Devils restera pour longtemps dans les mémoires. Chelsea, à domicile, menait 3-0 à la 51e minute et se dirigeait vers un succès de prestige sur le champion en titre. Sturridge avait poussé Evans à marquer contre son camp après avoir humilié Evra (1-0, 36) puis Mata d'une magnifique volée du gauche après 24 secondes en seconde période (2-0, 46) et Luiz de la tête avec l'aide de Ferdinand (3-0, 51) avaient cloué United, pourtant supérieur, au pilori. Et puis tout a basculé. Sous l'impulsion d'un excellent coaching de Sir Alex Ferguson (entrées de Hernandez et Scholes), Rooney a inscrit deux penalties, dont le second très sévère après une faute d'Ivanovic sur Welbeck, en l'espace de 11 minutes (3-1, 58 et 3-2, 69) avant que Hernandez, laissé seul par Luiz, ne conclut le formidable retour des Mancuniens (3-3, 84). Mais pendant 90 minutes, les deux équipes ont offert un spectacle exceptionnel qui démontre encore pourquoi la Premier League reste le meilleur championnat au monde. Les deux gardiens, Cech pour Chelsea et De Gea pour United, ont réalisé des arrêts décisifs, notamment celui de l'Espagnol pour sortir un coup franc de Mata qui se dirigeait en pleine lucarne (90+1). Cahill aurait pu être exclu pour Chelsea après 11 minutes alors que Torres a manqué une grosse occasion (77). L'arrêt de De Gea : Cette saison, les matches entre équipe du Top 4 (MU, Manchester City, Arsenal et Chelsea) ont accouché d'une moyenne incroyable de 5,25 buts par rencontre. Ce point arraché par MU pourrait se révéler précieux en fin de saison mais les partenaires de Wayne Rooney restent néanmoins à deux longueurs de Manchester City. Sportfootmagazine.be, avec Belga