L'info est parue sur la toile et a fait grand bruit : Belgacom abandonnerait sa lutte pour diffuser huit matches du Standard et d'Anderlecht durant la phase classique et laisserait toute latitude à VOO.

Mais l'opérateur nie : "C'est faux, nous ne renonçons pas !", explique Haroun Fenaux, le porte-parole de Belgacom. "On sait que VOO a des accords financiers avec Anderlecht et le Standard pour retransmettre toutes leurs rencontres. Malgré cette clause prévue par la Pro League, nous sommes toujours autant disposés à faire respecter ce que prévoit le lot 3. Nous avons déboursé de l'argent pour ce lot et nous défendrons nos droits, à savoir ces huit matches d'Anderlecht et du Standard qui nous reviennent. Quitte à aller en justice..."

Simon Barzyczak, pour Sport/Foot Magazine

L'info est parue sur la toile et a fait grand bruit : Belgacom abandonnerait sa lutte pour diffuser huit matches du Standard et d'Anderlecht durant la phase classique et laisserait toute latitude à VOO. Mais l'opérateur nie : "C'est faux, nous ne renonçons pas !", explique Haroun Fenaux, le porte-parole de Belgacom. "On sait que VOO a des accords financiers avec Anderlecht et le Standard pour retransmettre toutes leurs rencontres. Malgré cette clause prévue par la Pro League, nous sommes toujours autant disposés à faire respecter ce que prévoit le lot 3. Nous avons déboursé de l'argent pour ce lot et nous défendrons nos droits, à savoir ces huit matches d'Anderlecht et du Standard qui nous reviennent. Quitte à aller en justice..." Simon Barzyczak, pour Sport/Foot Magazine