En ballotage favorable face au Partizan Belgrade suite à son nul (2-2) réalisé en Serbie la semaine passée, Anderlecht semble fin prêt pour livrer, demain, à la faveur du retour, son match le plus important de ce début de saison, puisque qualificatif pour la phase des poules de la Ligue des Champions.

Pour les besoins de son ultime répétition générale à Lokeren, samedi dernier, le RSCA a pu se permettre de laisser ses meilleurs éléments au repos, lançant dans la bataille, à Daknam, ses deuxièmes garnitures. Avec succès (0-3) car il n'y avait manifestement pas photo entre l'équipe B des Mauves et les visités. Ce qui fit dire à Olivier Doll, ancien des deux clubs, fêté en la circonstance pour sa fin de carrière, que même une formation C anderlechtoise aurait été trop forte pour les Waeslandiens.

Anderlecht, au complet, s'impose donc comme grand favori su la scène européenne contre Belgrade. Mais méfiance quand même: s'il l'avait emporté 0-2 au Dinamo Zagreb il y a un an, les Croates s'étaient imposés 0-1 lors de la revanche au Parc Astrid!

Bruno Govers

En ballotage favorable face au Partizan Belgrade suite à son nul (2-2) réalisé en Serbie la semaine passée, Anderlecht semble fin prêt pour livrer, demain, à la faveur du retour, son match le plus important de ce début de saison, puisque qualificatif pour la phase des poules de la Ligue des Champions. Pour les besoins de son ultime répétition générale à Lokeren, samedi dernier, le RSCA a pu se permettre de laisser ses meilleurs éléments au repos, lançant dans la bataille, à Daknam, ses deuxièmes garnitures. Avec succès (0-3) car il n'y avait manifestement pas photo entre l'équipe B des Mauves et les visités. Ce qui fit dire à Olivier Doll, ancien des deux clubs, fêté en la circonstance pour sa fin de carrière, que même une formation C anderlechtoise aurait été trop forte pour les Waeslandiens. Anderlecht, au complet, s'impose donc comme grand favori su la scène européenne contre Belgrade. Mais méfiance quand même: s'il l'avait emporté 0-2 au Dinamo Zagreb il y a un an, les Croates s'étaient imposés 0-1 lors de la revanche au Parc Astrid! Bruno Govers